Le gouvernement devrait atteindre son objectif de compter près d’un million de stations de base 5G d’ici la fin de l’année 2020, malgré les dernières restrictions imposées par le gouvernement américain contre la société Huawei Technologies, a affirmé Zhang Yunyong, membre du 13ème Comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC) et expert reconnu de la 5G.

Selon lui, les opérateurs de télécommunications de Chine ont déjà réalisé les appels d’offres pour les équipements de télécommunications 5G de cette année. Huawei a remporté plus de 50% des appels, tandis que son rival domestique ZTE en obtient plus de 20%, a expliqué Zhang Yunyong, qui est également le directeur de l’institut de recherche pour China Unicom.

«Malgré les récentes restrictions sur Huawei, les opérateurs chinois pourront accomplir l’objectif d’avoir près d’un million de stations de base 5G d’ici la fin de cette année», a-t-il annoncé lors d’une récente interview.

Ce dernier fait référence aux décisions du Département du Commerce des Etats-Unis d’instaurer de nouvelles règles visant à empêcher Huawei et ses fournisseurs d’utiliser des technologies américaines pour la conception et la fabrication de semi-conducteurs.

D’après une source proche de la direction de Huawei, le géant chinois des technologies aurait stocké certains composants, ce qui lui permettrait d’assurer, dans une certaine mesure, son approvisionnement auprès des trois plus grands opérateurs de télécommunications de Chine : China Mobile, China Telecom et China Unicom.

Guo Ping, qui occupe actuellement la présidence tournante de Huawei, a déclaré en début de semaine que l’entreprise avait un plan arrangé au préalable pour pallier à ces nouvelles restrictions.

Confiant dans la capacité de l’entreprise à trouver rapidement des solutions, il a indiqué qu’en 2019, les dépenses de Huawei sur l’inventaire des éléments a augmenté de 73,4 % en glissement annuel pour atteindre les 167,4 milliards de yuans (21,5 milliards d’euros).

Fang Jing, l’analyste électronique en chef pour la société Cinda Securities basée à Beijing, a estimé que les stocks de Huawei en composants essentiels devraient durer plus de six mois.

Lire aussi : 198.000 stations de base 5G installées dans le pays en mars

Zhang Yunyong a expliqué que « toutes les stations de base 5G construites en Chine cette année ont adopté une architecture de réseau autonome (standalone) et présentent un meilleur fonctionnement qu’une architecture de réseau non autonome (non-standalone) ».

Toutefois, les réseaux non autonomes diffèrent des réseaux autonomes car ils dépendent des infrastructures 4G existantes pour réaliser certaines de leurs fonctions. D’après Zhang Yunyong, d’ici la fin 2020, les stations de base 5G seront disséminées près de 350 villes de Chine, avec des signaux 5G couvrant la plupart des villes de premier et deuxième rang.

« L’investissement total des entreprises chinoises dans le réseau 5G devrait atteindre les 2000 à 3000 milliards de yuans. Un investissement aussi colossal peut aider à relancer la croissance économique, soutenir le développement de l’économie numérique et créer une infrastructure des télécommunications saine pour la mise à niveau des secteurs traditionnels », a expliqué le directeur de l’institut de recherche pour China Unicom.