La Chine s’est fixé un objectif de croissance économique «supérieure à 6%» pour 2021 alors que le pays poursuit son fort rebond après l’impact de la pandémie de coronavirus l’année dernière.

Le Premier ministre Li Keqiang a indiqué lors du Congrès national du peuple à Beijing que «comme objectif général, le taux de croissance de la Chine a été fixé à plus de 6% pour cette année. En fixant cet objectif, nous avons pris en compte la reprise de l’activité économique».

Selon les analystes, l’économie chinoise devrait connaître une croissance de plus de 8% cette année, grâce à la faiblesse de la base de la faible croissance de 2020.

Le Fonds monétaire international (FMI) table pour sa part sur une croissance de 8,1% de la Chine. Premier pays touché par le coronavirus qui a paralysé son économie, la Chine avait renoncé en 2020 à fixer un objectif annuel de croissance, une décision jusque-là rarissime dans l’histoire récente du géant asiatique.

Après des mesures de confinement sans précédent qui ont plombé l’activité, la Chine a connu au premier trimestre 2020 un repli historique de sa croissance (-6,8%). L’amélioration progressive des conditions sanitaires à partir du printemps 2020 a cependant permis au produit intérieur brut (PIB) de rebondir.

De fait, la Chine a finalement enregistré une croissance positive l’an dernier (+2,3%) – à l’opposé de la plupart des autres pays tombés en récession – mais le score le plus bas pour la deuxième économie mondiale depuis 1976.