L’entreprise danoise Ørsted a annoncé la signature d’un accord avec un consortium d’investisseurs internationaux de premier plan, soit la Caisse de dépôt et placement du Québec (la CDPQ), un investisseur institutionnel mondial, et Cathay PE, un investisseur local établi, en vue d’un co-investissement dans le développement, la construction et l’exploitation du parc éolien en mer Grand Changhua 1, d’une capacité de 605 MW.

La CDPQ et Cathay PE détiendront conjointement 50% du parc éolien, et Ørsted en conservera 50%. La majorité du montant de la transaction, d’environ 75 milliards TWD (2,17 milliards d’euros), sera utilisée pour payer les services d’ingénierie, d’approvisionnement et de construction (IAC) du Grand Changhua 1.

La transaction est conditionnelle à toutes les approbations habituelles et réglementaires des autorités taïwanaises. «Depuis les premières étapes du développement des projets du Grand Changhua, nous sommes engagés à partager notre expérience étendue du financement de projets éoliens en mer avec la communauté financière taïwanaise. Nous sommes heureux de franchir ce nouveau jalon important, aux côtés de la CDPQ, notre partenaire expérimenté et de confiance pour qui ce sera une première à Taïwan. Nous nous réjouissons également de travailler avec notre partenaire local, Cathay PE, afin d’assurer une participation locale au parc éolien en mer Grand Changhua 1», a déclaré Matthias Bausenwein, président d’Ørsted Asie-Pacifique.

«Cette transaction souligne l’évolution de notre modèle de partenariat à Taïwan, en tirant parti de notre longue feuille de route en matière de développement, de construction et d’exploitation de grands parcs éoliens en mer. Avec des projets à long terme à Taïwan, nous demeurons engagés dans le projet Grand Changhua 1 et comptons également réinvestir le capital dans le développement de nouveaux projets éoliens en mer afin d’appuyer Taïwan dans l’atteinte de ses objectifs de transition énergétique», a déclaré Kunal Patel, vice-président et chef des Partenariats et des Solutions structurées d’Ørsted.

«Cet investissement à Taïwan, qui représente un marché attrayant pour la CDPQ, nous permet de diversifier davantage notre présence en Asie. En tant qu’investisseur avec une vaste expérience en énergie renouvelable, nous recherchons ce type de nouveaux projets pour contribuer à la transition vers une économie sobre en carbone. En collaboration avec notre partenaire de longue date, Ørsted, et Cathay PE, un investisseur local chevronné, nous sommes fiers de soutenir le parc éolien en mer du Grand Changhua 1, qui fournira de l’énergie propre à plus de 650 000 familles taïwanaises», a indiqué Emmanuel Jaclot, premier vice-président et chef des Infrastructures à la CDPQ.

«Nous sommes ravis de faire ce premier pas dans le marché de l’énergie renouvelable à Taïwan, où nous voyons de nombreuses perspectives et occasions de collaborer avec des partenaires internationaux et locaux réputés qui partagent nos intérêts dans le développement d’infrastructures de haute qualité. Nous tenons également à étendre davantage notre empreinte énergétique et renouvelable en Asie-Pacifique, en nous appuyant sur cet investissement et sur d’autres plateformes fructueuses que nous avons développées en Inde et en Australie au cours des dernières années», a souligné Cyril Cabanes, vice-président, Infrastructures, Asie-Pacifique à la CDPQ.

Cet investissement dans le projet Grand Changhua 1 marque une étape importante pour le portefeuille d’infrastructures de la CDPQ, d’une valeur de 28 milliards CAD (17,81 mds €). En effet, il s’agit d’un premier investissement pour la CDPQ dans un parc éolien en mer en Asie-Pacifique, ce qui reflète sa confiance envers la feuille de route d’Ørsted, et lui permet d’ajouter cet actif à sa longue liste d’investissements en énergie solaire et éolienne à travers les Amériques, l’Europe et l’Inde.

«Nous nous réjouissons de nous associer à la CDPQ pour investir aux côtés d’Ørsted dans le projet du parc éolien en mer Grand Changhua 1. Cette transaction importante représente un événement marquant dans la transition énergétique de Taïwan vers un avenir sobre en carbone et s’inscrit parfaitement dans le mandat d’investissement de Cathay PE, qui consiste à investir dans des projets d’infrastructure énergétique de haute qualité avec des partenaires de classe mondiale», a dit Jeff Chang, président de Cathay PE.

Le partenariat à parts égales est le premier du genre dans le secteur de l’éolien en mer en Asie-Pacifique et favorisera le développement de nouvelles occasions intéressantes sur le marché taïwanais. Ørsted conservera une part de 50 % du parc éolien en mer Grand Changhua 1, qu’elle financera à même ses fonds propres, et fournira les services d’exploitation et d’entretien à long terme du projet. Le site Changhua 1 fait partie du parc éolien en mer Grand Changhua 1 et 2a, de 900 MW, dont Ørsted assure la construction et dont l’achèvement est prévu d’ici 2022.

La CDPQ et Cathay PE feront conjointement l’acquisition d’une part de 50 % du parc éolien en mer Grand Changhua 1 au moyen d’un financement multitranches réunissant 15 banques internationales et locales et deux sociétés d’assurance vie locales : Cathay United Bank, CTBC Bank, E-SUN Bank, Taipei Fubon Bank, Cathay Life Insurance Co., Taiwan Life Insurance Co., BNP Paribas, Crédit Agricole, Deutsche Bank, DZ Bank, HSBC, Oversea-Chinese Banking Corporation, Korea Development Bank, Siemens Bank, Société Générale, Standard Chartered, et Sumitomo Mitsui Banking Corporation.

Le montage financier, structuré et piloté par Ørsted, sera partiellement soutenu par des garanties et/ou des prêts de cinq agences internationales de crédit à l’exportation : Eksport Kredit Fonden (EKF) du Danemark, UK Export Finance (UKEF), Atradius des Pays-Bas, Korea Trade Insurance Corporation (KSURE) et Exportation et développement Canada (EDC), qui participe pour la première fois à une entente de parc éolien en mer à Taïwan.