La 44ème session du Comité du patrimoine mondial s’est ouverte le 16 juillet à Fuzhou (Chine) au Fuzhou Strait Culture and Art Center, et se poursuit en ligne jusqu’au 31 juillet.

Vue de la ville de Fuzhou (wikipedia)

La session sera présidée depuis Fuzhou par S.E. M. Tian Xuejun, vice-ministre de l’Éducation et Président de la Commission nationale de la République populaire de Chine pour l’UNESCO, Président de la 44e session élargie du Comité du patrimoine mondial.

Au cours de cette session, les 21 membres du Comité vont examiner l’état de conservation de 255 sites déjà inscrits sur la Liste du patrimoine mondial, dont 53 figurent également sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Dans son discours d’ouverture, la Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, a déclaré que «cette session est l’occasion de regarder la mise en œuvre de la Convention avec les yeux grands ouverts, depuis les processus d’inscription et le suivi de conservation jusqu’à son impact sur les populations locales»

Cette dernière a indiqué que l’importance de préserver le patrimoine mondial a été soulignée par Xi Jinping, président de la République populaire de Chine, qui, dans son message de félicitations, a déclaré «Mieux préserver, hériter et exploiter ces précieux trésors est notre responsabilité collective».

Ce dernier a également indiqué que «le patrimoine culturel et naturel du monde est un fruit important du développement de la civilisation humaine et de l’évolution naturelle et un vecteur crucial pour les échanges et l’apprentissage mutuel entre les civilisations».

Pour lui, «protéger, perpétuer et utiliser à bon escient ces trésors précieux est notre responsabilité partagée et revêt une importance vitale pour la pérennité de la civilisation de l’humanité et le développement durable du monde».

La Chine a 55 biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondiale de l’UNESCO. D’ailleurs, «en mettant en œuvre sa nouvelle philosophie du développement, la Chine a strictement respecté la Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel, avec un sens des responsabilités envers l’histoire et le peuple, et a constamment amélioré ses capacités et la qualité de son travail dans la protection du patrimoine» a assuré Xi Jinping.

« La Chine est prête à travailler avec tous les pays du monde et l’UNESCO pour renforcer les échanges et la coopération, promouvoir le dialogue et l’apprentissage mutuel, soutenir la cause de la protection du patrimoine mondial, sauvegarder conjointement les trésors culturels et naturels de l’humanité et promouvoir la construction d’une communauté de destin pour l’humanité » a écrit Xi Jinîng dans son message de soutien.