Le 21 novembre, la « Conférence internationale d’échanges sur la médecine traditionnelle chinoise du Jiangsu », parrainée conjointement par le bureau des affaires étrangères du gouvernement populaire de la province du Jiangsu et la commission de la santé du Jiangsu, a débuté à Nankin.

Le thème de la conférence est « Faire connaître au monde la médecine traditionnelle chinoise du Jiangsu », selon le comité d’organisation de la conférence internationale d’échange sur la médecine traditionnelle chinoise du Jiangsu.

Hu Gang, vice-président du comité provincial du Jiangsu du CCPPC et président de l’Université de médecine chinoise de Nankin (NJUCM), a déclaré dans son discours que la médecine chinoise est le trésor de la science chinoise ancienne et la clé de la civilisation chinoise.

La conférence internationale d’échange sur la médecine traditionnelle chinoise (MTC) du Jiangsu est une mesure importante qui permet de relier les marchés et les ressources nationaux et internationaux, et d’étendre l’influence internationale de la médecine traditionnelle chinoise du Jiangsu, ce qui apporte une nouvelle vision et une nouvelle orientation à la médecine chinoise pour servir la cause de la santé mondiale.

Le Dr Mary Faria, PDG de de l’AOMA Graduate School of Integrative Medicine (école supérieure de médecine intégrative), a déclaré dans un discours vidéo que l’école a établi un solide partenariat de coopération avec le bureau des affaires étrangères du gouvernement populaire de la province du Jiangsu, l’hôpital de médecine chinoise de la province du Jiangsu et la NJUCM.

Grâce à des efforts conjoints pour mettre au point le projet de formation des talents de Qihuang à l’étranger du Jiangsu, des talents internationaux de la médecine traditionnelle chinoise ont été formés, des échanges sincères de sciences humaines ont été promus, la diffusion de la médecine traditionnelle chinoise dans le monde a été favorisée et une amitié profonde a été établie.

« Nous espérons que toutes les parties travailleront ensemble pour bâtir une plateforme d’échanges et de coopération internationale de la médecine traditionnelle chinoise et promouvoir des échanges et une coopération plus approfondis entre la Chine et les États-Unis dans le domaine des soins de santé », ont expliqué les organisateurs.

Au cours de la cérémonie d’ouverture, l’icône de la MTC du Jiangsu, Little Shennong, a été présentée. La cérémonie d’avant-première mondiale de la première version chinoise et anglaise de la bande dessinée de médecine chinoise Little Shennong’s Herbal Adventure (l’aventure végétale du petit Shennong) en Chine a eu lieu :

  • la collecte des activités de dons de livres à l’étranger de cette bande dessinée a été diffusée
  • la cérémonie de remise des prix du concours de vidéo courte Feeling the Pulse of TCM with Z Generation English (ressentir le pouls de la MTC avec la génération Z) visant à faire découvrir la médecine chinoise a été tenue
  • la NJUCM et l’université Mae Fah Luang, le groupe Sunsuria de Malaisie et l’Instituto Piaget ont organisé la cérémonie de signature de projets de MTC « à vocation internationale ».

La NJUCM, l’université nationale de formation de disciplines de « double première classe », en tant que force centrale du développement de la médecine chinoise de la province de Jiangsu, a joué un rôle de premier plan pour faciliter la mondialisation de la médecine chinoise.

Au cours des 60 dernières années, la NJUCM et ses hôpitaux affiliés ont formé plus de 30 000 étudiants internationaux. Parmi les anciens étudiants de renommée mondiale de la NJUCM, on retrouve Giovanni Maciocia, « le père de la médecine chinoise européenne », Lin Tzi-Chiang, « le père de la légalisation de la médecine chinoise australienne », et bien d’autres.

La NJUCM a créé deux instituts Confucius de médecine traditionnelle chinoise et huit centres de médecine chinoise à l’étranger. Elle a été désignée comme centre collaboratrice de l’OMS pour la médecine traditionnelle chinoise pendant 10 mandats consécutifs. L’université a été sélectionnée comme premier lot de la base nationale du commerce de services de médecine chinoise, et a établi la base de collaboration internationale de médecine chinoise « Belt and Road ».

Ses cliniques de médecine chinoise ont été les premières à obtenir la certification ISO 9001. La NJUCM a grandement contribué à faciliter l’intégration de la médecine chinoise dans le système d’enseignement médical général en Europe et s’est consacrée à procurer santé et bien-être aux citoyens du monde entier grâce aux vertus de la médecine traditionnelle chinoise, selon le communiqué du comité d’organisation de la conférence internationale d’échange sur la médecine traditionnelle chinoise du Jiangsu.