Les autorités de la province du Heilongjiang vont construire un pôle aéronautique d’ampleur international en Asie du Nord-Est, alors que le pouvoir central élargi le secteur avec les pays situés tout au long de la nouvelle route de la soie.

La province souhaite créer un réseau de pôle aéronautique unique, avec une capacité s’étendant à l’Asie du Nord-Est et reliant l’Amérique à l’Europe, a indiqué Li Haitao, vice-gouverneur exécutif du Heilongjiang, lors d’une réunion de promotion à Beijing.

En juillet, l’Administration de l’aviation civile de Chine (AACV) et le gouvernement provincial ont approuvé un plan stratégique de création d’un centre d’aviation international. Ainsi, l’Aéroport international Taiping de Harbin, capitale provinciale, se classe au premier rang des aéroports du nord-est du pays avec un débit annuel de 18,81 millions de passagers en 2017.

Actuellement, 47 compagnies aériennes exploitent 185 lignes nationales et internationales depuis cet aéroport, dont 19 sont des lignes régionales ou internationales directes. Selon ce plan, le nombre de voyageurs à l’Aéroport international Taiping de Harbin atteindra 42 millions d’ici 2025 et 80 millions d’ici 2035.

L’Administration de l’aviation civile de Chine a d’ailleurs annoncé le 9 août que le secteur allait s’élargir via une plate-forme de coopération afin de faciliter la connectivité le long de la Ceinture et la Route.

La Chine a signé des accords intergouvernementaux bilatéraux sur le transport aérien avec 125 pays ou régions, dont 62 situés le long de la Ceinture et la Route, a indiqué Zhang Qing, une responsable de l’AACV.

Beijing a lancé des lignes aériennes avec 45 pays situés le long de la Ceinture et la Route, desservies par 5.100 vols par semaine, a souligné cette dernière.