Le Musée du Grand Canal de Chine à Yangzhou a été officiellement ouvert au public le 16 juin 2021. Il s’agit du premier musée de canal moderne et complet en Chine qui intègre la protection des vestiges culturels, des expositions de recherche scientifique et l’éducation sociale.

Yangzhou China Grand Canal Museum officially Opens

Les 11 expositions thématiques et plus de 10 000 pièces (ensembles) d’exposition du musée présentent la « sagesse chinoise » du Grand Canal de Chine, telle une encyclopédie, racontant au monde les histoires du Canal de Chine. De plus, le musée combine des éléments de la dynastie Tang (618-906) à son style architectural.

Le Grand Canal, d’une longueur totale de 1 776 km, part de Beijing et traverse plusieurs provinces jusqu’à Hangzhou, capitale de la province du Zhejiang (est de la Chine). Le roi de l’État de Wu (495-473 avant J.-C.) qui avait ordonné la construction d’un canal appelé Han Gou (situé maintenant à Yangzhou, dans la province voisine du Jiangsu) il y a 2 500 ans à la fin de la Période des Printemps et Automnes (770-476 avant J.-C.). Han Gou est également la première section du Grand Canal de Chine avec une date précise.

Le jour de l’ouverture, l’exposition spéciale « Un dialogue entre Amsterdam et Venise » s’est tenue dans l’espace d’exposition provisoire du musée « Grands canaux et grandes villes à canaux du monde ». Les villes de renommée mondiale d’Amsterdam, de Venise et de Yangzhou ont lancé un dialogue à travers le temps et l’espace.

Cette exposition spéciale est axée sur les villes à canaux ayant des gènes culturels de canaux communs et des identités communes, et relie les villes à canaux du monde aux contextes culturels et historiques différents sous trois aspects : le patrimoine mondial, la sagesse de la conservation de l’eau et les traditions urbaines.

Le Musée du canal d’Amsterdam a également produit spécialement une vidéo pour présenter et promouvoir cette exposition. Le public peut comprendre plus intuitivement les similitudes entre le Grand Canal de Chine et le Canal d’Amsterdam dans la promotion du commerce, les échanges culturels et la construction de l’identité nationale.

En tant que province amie, Jiangsu partage des gènes culturels « aquatiques » avec la région de la Vénétie (dont la capitale est Venise) : Les Grands Canaux des deux endroits traversent le passé et le présent, permettant non seulement à leurs habitants de bénéficier d’un précieux patrimoine culturel mondial et d’une prospérité régionale, mais également d’avoir en commun l’esprit d’ouverture, de tolérance et d’échanges amicaux.

Des amis proches ont beau se trouver à des kilomètres l’un de l’autre, cette distance n’est rien s’ils ont un même cœur. Les villes canaux non seulement perpétuent la prospérité du passé, mais accumulent également une riche culture et une longue histoire des canaux.

Ces villes se sont développées grâce aux « communications » et aux « relations » et défendent la connotation centrale de la culture mondiale des canaux : échanges amicaux, ouverture et tolérance, et prospérité mutuelle.

L’ouverture de ce musée est une occasion pour Yangzhou de relancer son activité culturelle et touristique. D’autant plus que les musées chinois connaissent un regain d’intérêt et de développement économique ces dernières années. Cependant, de nouvelles réformes sont nécessaires pour leur donner un rôle plus important dans le développement global de la nation.

Après trois ans de travaux préparatoires, neuf administrations ministérielles ont publié conjointement un rapport proposant plusieurs directrices pour développer le secteur.

Selon ces directives, d’ici 2035, la Chine aura «un système muséal à part entière avec des caractéristiques chinoises et des fonctions sociales bien développées». En outre, à ce moment-là, «la Chine s’imposera essentiellement comme l’un des principaux pays du monde en termes de musées, afin d’apporter la sagesse et les solutions de la Chine au développement mondial des musées».

Le document vise à renforcer la coordination du développement des musées entre les différents niveaux d’institutions, de régions et de types afin de donner au secteur muséal chinois une plus grande diversité