samedi, juin 22

Étiquette : dynastie Tang

La Chine célèbre QingMing
CULTURE

La Chine célèbre QingMing

A l’instar du 1er novembre pour les Français, le jour de la Fête des Morts, appelé Qīng Míng Jié, est célébré au mois d'avril. Cette fête honore les ancêtres, et est également appelé "fête du Repas Froid", car elle clôture la saison hivernale et ouvre la voie au printemps. Il s'agit aussi d'une occasion pour se retrouver en famille et de se recueillir. Cette journée est aussi désignée la Journée nationale du nettoyage des tombes depuis 1935, basé sur le calendrier agricole chinois. En dépit de ces nombreux noms, Qing Ming signifie pureté (de l'air) et lumière, caractérisant le climat de la période.  Elle a été déclarée fériée en 2008. Qing Ming proviendrait de l’ancienne célébration d'Hanshi Day (littéralement, la Journée de la nourriture froide seulement), elle était alors dé...
Découverte de céramique de la dynastie tang
Chine impériale

Découverte de céramique de la dynastie tang

La ville de Jinan, dans la province du Shandong, a dévoilé une série de tangsancai, c'est-à-dire des céramiques émaillées tricolores de la dynastie Tang (618-907). Les artefacts comprennent des figures de guerriers, de servantes, de bêtes, de chevaux, de chameaux et d'oiseaux. Les céramiques ont été découvertes dans une tombe du district de Licheng à Jinan. Une épitaphe, qui a également été retrouvée, indique que le propriétaire a été enterré au cours de la troisième année du règne de Kaiyuan (713-741), a déclaré He Li de l'Institut d'archéologie de Jinan. "Ces tangsancai nouvellement découverts nous aident à comprendre l'histoire de la porcelaine", a-t-il déclaré. "La découverte de la tombe nous aide à étudier les migrations de population pendant la dynastie Tang dans la partie nord...
Le partage de l’avenir avec la poésie est le nouveau moteur du tourisme culturel de Liuzhou.
DESTINATIONS

Le partage de l’avenir avec la poésie est le nouveau moteur du tourisme culturel de Liuzhou.

«Face au mont Po'e, l'eau de la rivière, semblable à du jade, coule vers l'est, et un littérateur se tient au loin», par Liu Zongyuan, dynastie Tang, réponse à la lettre de Cao Shiyu lorsqu'il passa le comté de Xiangxian. Sous le mont Po'e se trouve la ville ancienne millénaire et le sable blanc aux escargots est le nouveau site touristique culturel du district de Yufeng, dans la ville de Liuzhou. En tant que zone centrale d'héritage de la culture historique de la ville de Liuzhou, le district de Yufeng creuse ses propres ressources, s'efforce d'innover et de changer tout en adhérant à la tradition, et promeut de manière exhaustive l'industrie du tourisme culturel dans sa juridiction pour franchir une nouvelle étape de développement de haute qualité. En 2021, le nombre de touristes s...
Le Musée chinois de la porcelaine bleue et blanche devient une attraction populaire
CULTURE, Histoire

Le Musée chinois de la porcelaine bleue et blanche devient une attraction populaire

Le musée de Gao'an, un musée thématique situé à l'est de la Chine sur la porcelaine bleue et blanche de la dynastie Yuan (1271-1368), devient une attraction populaire pour les citoyens de près et de loin. Également appelé le Musée de la porcelaine bleue et blanche de la dynastie Yuan de Gao'an, il s'agit du premier musée nommé d'après la porcelaine unique et rare de la dynastie Yuan dans le monde. Actuellement, le musée a 19 expositions de porcelaines bleues et blanches de la dynastie Yuan, ce qui en fait le premier à l'échelle nationale et le troisième à l'échelle mondiale. Situé dans la ville de Gao'an dans la province de Jiangxi, à l'est de la Chine, le musée est largement considéré comme un endroit agréable pour apprécier le charme des porcelaines blanches et bleues chinoises ...
La Chine, patrie du thé
GASTRONOMIE

La Chine, patrie du thé

Le thé est apparu en Chine 5 000 ans avant Jésus Christ. L'’origine des premiers plants de théiers à l’état sauvage ont été évalué par des botanistes entre 60 et 70 millions d'année, dans le sud-ouest de l'Empire du milieu. Les premiers plants de théiers ont été découvert dans la ville de Xishuangbanna dans la province du Yunnan, où on était retrouvé des théiers les plus anciens, dont l'un a été daté de plus de 1.700 ans. D'anciens écrivains mentionnent une culture ancestrale du thé dans la province du Sichuan. Par la suite, le thé s'est propagée de cette province à l'ensemble des provinces de Chine, au Viêt-Nam, l'Inde, le Japon et une bonne partie de l'Asie. Shen Nong découvre le thé D'après la légende chinoise sur l'origine du thé, tout a démarré lorsqu'une épidémie a sévit dans...
Un chantier de construction de la dynastie Tang découvert dans une ville de l’est de la Chine
CULTURE, Histoire

Un chantier de construction de la dynastie Tang découvert dans une ville de l’est de la Chine

Un chantier de construction datant de la dynastie Tang (618-907) a été découvert dans la ville de Lianyungang, dans la province chinoise du Jiangsu, a annoncé le musée local. Située au nord et faisant face au sud, la structure couvrant environ 1 475 mètres carrés aurait été une cour, abritant plusieurs pièces et caractéristiques, notamment une porte, un puits, un couloir et une plate-forme. Les chercheurs pensent que l'ancienne structure a été construite pendant la période florissante de la dynastie ou au milieu de la dynastie Tang. Il était probablement utilisé comme bureau administratif ou temple à cette époque. Les archéologues ont déterminé la date du site en fonction de sa disposition et de sa structure, ainsi que des caractéristiques des artefacts mis au jour, en combinaison...
Fête de la mi-automne, une célébration à la Lune
CULTURE, Histoire

Fête de la mi-automne, une célébration à la Lune

Également appelée "Fête de la lune", Zhongqiujie, où Fête de la mi-automne est célébrée le 15ème jour du 8ème mois lunaire, soit au environ de septembre sur le calendrier grégorien. Cette fête est célébrée lors de la pleine lune, particulièrement lorsqu'elle est la plus ronde et la plus lumineuse de l’année. Dans la tradition, la pleine lune symbolise l’unité de la famille et le rassemblement. Raisons pour lesquelles, les familles profitent de cette occasion pour réunir leur famille et honorer leurs ancêtres. Les peuples Wei et Jin admiraient la pleine Lune et lui vouaient un culte. D'ailleurs à l'origine, les tribus primitives dansaient au clair de Lune pour célébrer la moisson. Selon les Annales historiques, les Empereurs devaient présider la cérémonie et pri...
Ouverture officielle du Musée du Grand Canal de Chine à Yangzhou
CULTURE, Histoire

Ouverture officielle du Musée du Grand Canal de Chine à Yangzhou

Le Musée du Grand Canal de Chine à Yangzhou a été officiellement ouvert au public le 16 juin 2021. Il s’agit du premier musée de canal moderne et complet en Chine qui intègre la protection des vestiges culturels, des expositions de recherche scientifique et l'éducation sociale. Les 11 expositions thématiques et plus de 10 000 pièces (ensembles) d'exposition du musée présentent la « sagesse chinoise » du Grand Canal de Chine, telle une encyclopédie, racontant au monde les histoires du Canal de Chine. De plus, le musée combine des éléments de la dynastie Tang (618-906) à son style architectural. Le Grand Canal, d'une longueur totale de 1 776 km, part de Beijing et traverse plusieurs provinces jusqu'à Hangzhou, capitale de la province du Zhejiang (est de la Chine). Le roi de l'État ...
Wu Zetian, une femme de pouvoir
Chine impériale, CULTURE, Histoire

Wu Zetian, une femme de pouvoir

Durant la dynastie Tang, une femme d'humble extraction parvient à devenir impératrice de l’empire chinois. Wu Zetian arrive au sommet par le charme, la ruse et le crime, elle règnera durant un demi-siècle (655 à 705) d’une main de fer au sein de la cour impériale de Chang’an (actuelle Xi’an). D'abord dans l'ombre de son mari l’empereur Gaozong, puis de son fils, l’empereur ZhongZong, et enfin en son nom propre. Elle n’est pas impératrice douairière, ni régente, ni seconde impératrice, mais bien impératrice régnante au même statut que l’empereur lui-même. Lorsque Gaozong succède à Taizong en 649, il tente de prolonger les réformes de son père, et fait venir sa cour impériale à Luoyang (capitale orientale des Tang), parvenant ainsi  à renforcer son autorité dans la plaine Centrale de l...
Le rouleau « Cinq princes ivres revenant à cheval » à vendre
Arts, CULTURE

Le rouleau « Cinq princes ivres revenant à cheval » à vendre

La galerie Sotheby's a présenté le rouleau chinois, "Cinq princes ivres revenant à cheval" de la période de la dynastie chinoise Yuan, réalisé par Ren Renfa lors d'une avant-première médiatique à Hong Kong le mercredi 23 septembre 2020. Ce rouleau de peinture chinois vieux de 700 ans de la dynastie Yuan a rapporté 306,6 millions de dollars de Hong Kong (41,8 millions de dollars) lors d'une vente aux enchères Sotheby’s à Hong Kong. Le rouleau de 6,6 pieds, intitulé «Cinq princes ivres revenant à cheval» est de Ren Renfa, un artiste chinois renommé et fonctionnaire du gouvernement. Ren Renfa ou Yueshan, de son nom de pinceau, est originaire de Songjiang, province du Jiangsu. Peintre chinois du XIVe siècle, où il est actif dans la première moitié. Né en 1254, il décède en 1327, Ren R...
Un ancien village de l’Anhui, encore méconnu du grand public.
CULTURE, DESTINATIONS, Histoire

Un ancien village de l’Anhui, encore méconnu du grand public.

De notre stagiaire Emma Véré - Quand on parle d’ancien village chinois, beaucoup pensent à la province de l’Anhui, surtout au sud de cette province avec les villages de Xidi et de Hongcun. Les anciens villages du sud de l’Anhui représentent parfaitement la Chine traditionnelle. Ils représentent très bien la culture et la vie traditionnelle de l’époque. Alors que de plus en plus de personnes s’intéressent à ces anciens villages, ils se transforment peu à peu en lieux touristiques pour attirer plus de monde. Les anciens villages de l’Anhui sont célèbres, spécialement celui de Hongcun. Il a été choisi comme lieu de tournage pour plusieurs films, tel que le célèbre « Tigre et dragon » qui a reçu un oscar. Ce qui lui a permis d’accroître sa popularité. Grâce à son ancienne architecture...
Chongqing, la  ville qui ne dépouille pas ses habitants
DESTINATIONS, SOCIETE

Chongqing, la ville qui ne dépouille pas ses habitants

De notre stagiaire Emma Vere - Depuis quelques années l’industrie touristique de la Chine s’est fortement développée, ce qui a amené une augmentation de la fréquentation des lieux pittoresques. Les incidents tumultueux du homard de Qingdao et du royaume de glace d’Harbin ont dévoilé les faces cachées de ces lieux touristiques. Leur réputation accumulée au fil des années s’est immédiatement effondrée. Le fameux village de glace d’Harbin avait la réputation d’accueillir une vraie marée humaine, maintenant les agences de voyages font de très belles offres mais plus personne ne veut y aller. Jusqu’ici, il n’y a pas un grand nombre de villes touristiques qui ont su conserver leur «cœur originel», hormis Chongqing qui est l’une de ces villes. La récente popularité de Chongqing est importan...
Les trois cent poèmes des Tang
Arts, CULTURE, Histoire

Les trois cent poèmes des Tang

Les Trois Cents Poèmes des Tang (唐诗三百首 ; pinyin : Tángshī sānbái shǒu), aussi appelés l'Anthologie de trois cents poèmes des Tang, sont une compilation datant de 1763 par le lettré Sun Zhu (孫誅) de poèmes de la dynastie Tang (618-907). Cette dynastie est considérée comme l'âge d'or de la poésie chinoise. Treizième dynastie chinoise, les Tang ont régné de 618 à 907. Après une longue période de division entre le Nord et le Sud, cette dynastie redonne à l'empire une taille et une unité perdues après la dynastie Han. La dynastie Tang est connue pour sa littérature et ses célèbres poèmes. Li Bai, Du Fu, Wang Wei , puis Li Jia, Han Yu , Bai Juyi au cours de la dynastie, et enfin Li Shangwen et Du Mu vers la fin sont les poètes les plus connus. Cette anthologie compte 310 poèmes ayant con...
Les plus beaux poèmes des Tang
Arts, CULTURE, Histoire

Les plus beaux poèmes des Tang

Près de 50 000 poèmes Tang, de près de 2200 auteurs différents ont été découverts, parmi lesquels les trois poètes les plus renommés sont Wang Wei, Li Bo et Du Fu. Nés durant la dynastie Tang, ils connaissent les années troubles des guerres et des révoltes : Wang Wei, fonctionnaire impérial, musicien, peintre et adepte du bouddhisme, décrit la beauté et la sérénité de la nature ; on a pu dire que ses poèmes étaient des paysages, et ses peintures des poèmes. Li Bo (Li Bai), chef de file taoïste de l’école «romantique», rejette les conventions poétiques et les conventions sociales dans leur ensemble. Il célèbre l’amour et l’amitié, et les aspects étranges, majestueux de la nature. Du Fu est un poète consciencieux et appliqué, exprime avec honnêteté et sincérité ses affectio...
« Revitaliser l’histoire »
Arts, CULTURE, Histoire

« Revitaliser l’histoire »

De notre partenaire Chinafrique.Com - Si la machine à remonter le temps existait, la dynastie des Tang (618-907) serait une destination de choix pour des voyageurs temporels qui souhaiteraient vivre un pan de l’histoire chinoise. C’était en effet une période pleine d’énergie, d’ouverture et de créativité. Chang’an, aujourd’hui Xi’an dans la province du Shaanxi dans le nord-ouest de la Chine, capitale du grand empire, était une métropole internationale. Des marchands de différentes régions arrivaient avec des produits exotiques ; les étrangers devenaient officiels ou généraux en raison de leurs capacités extraordinaires ; et les poètes, chanteurs, danseurs, artistes et artisans les plus talentueux s’y sont rassemblés, créant ainsi une civilisation magnifique. Désormais, les passionnés...
Sun Simiao, médecin gastronome
CULTURE, Histoire

Sun Simiao, médecin gastronome

Sun Simiao est un herboriste renommé et médecin de la grande dynastie des Tang (618 à 907). Il est connu comme le roi de la médecine dans l’histoire médicale chinoise. Mais en plus d’avoir été un grand médecin, il excellait dans l’art de la cuisine. A Chang’an (actuelleXi’an), et il commanda des tripes de porc. Une fois le plat servi, l’odeur était si forte que cela en était insupportable à en couper l’appétit. Face à ce plat, il réfléchit et récupéra dans sa calebasse un remède à base de poivre chinois, du fenouil et de la cannelle. Il demanda au chef du restaurant de préparer les tripes avec ces herbes. Le résultat en fut un plat ni trop gras ni trop odorant et finalement très agréable au palais. Le gérant du restaurant insista pour que Sun Simiao ne paye pas son repas. En ret...
L’amour du Lotus
COIN DES IDEES, CULTURE

L’amour du Lotus

Dans une note publiée sur son compte Facebook, Liu Yunsheng, auteur d'une traduction du Tao Te Ching, a fait un éloge à "L’amour de lotus". Les fleurs adorables, que l'eau et la terre abritent, sont nombreuses. Parmi elles, le grand poète Tao Yuanming du Dynastie Jin ne préfère que la fleur de chrysanthème (qui symbolise l'éternité du Tao). Depuis la dynastie Tang, les gens aiment malheureusement la pivoine (qui représente l'attachement matériel). Moi seul, j’aime le lotus, qui émerge de la boue, mais n'en est pas sali, il traverse l’eau pure, mais n'en devient pas prétentieux. Il est droit à l'extérieur, mais est vide au-dedans; il n’a ni de branche ni de rotin à la tige; son parfum et sa fraîcheur sont senties de loin; il s'adresse de manière propre. On se réjouit de le regarder au...
Le Hanfu fait parlé de lui
CULTURE, Histoire

Le Hanfu fait parlé de lui

Le hanfu signifie littéralement le "vêtement Han", qui est l'habit traditionnel porté par les Hans avant la dynastie Qing, aussi appelé hanzhuang. Le hanfy est différent de la robe qipao et de la veste tangzhuang, d’origine mandchoue et introduits sous la dynastie Qing (1644-1912). Le qipao et le tangzhuang sont considérés comme les vêtements chinois typiques. D’ailleurs, le kimono japonais et le hanbok coréen sont à l’origine un dérivé du hanfu. Le hanfu se fait une beauté Zheng Qi, propriétaire d’un magasin de vêtements, a décidé de remettre le hanfu au goût du jour, à travers une série de photos de pose en dame de la cour de la dynastie Tang (618-907). Ces photographies ont été publiées durant la fête du Printemps et la fête des Lanternes, créant le buzz sur internet. Certa...
L’empereur Taizong des Tang
CULTURE, Histoire

L’empereur Taizong des Tang

L'empereur Tang Taizong (唐太宗 : Táng Tàizōng) est né sous le nom Li Shimin (李世民, Lĭ Shìmín). Deuxième empereur de la dynastie Tang, il régna de 626 à 649 après Jésus Christ. Second fils du premier empereur Li Yuan, il est considéré comme le co-fondateur de la dynastie, après avoir apporté un appui militaire à son père dans la conquête du trône avant de provoquer son abdication et de le remplacer à l'âge de 27 ans, sous le nom de Tang Taizong. Aidé par la puissance de sa famille et de la position géographique de sa province natale, le Shanxi, Li Shimin/Tang Taizong réussit la conquête et l'unification de l'empire au prix de longues campagnes militaires. Chef de guerre habile, il a été formé à la culture chinoise, et possède une forte expérience du monde des cavaliers semi-barbares, ce ...
Les Bai, l’ethnie de Dali
CULTURE, ETHNIES, Population

Les Bai, l’ethnie de Dali

Plus de 1,5 million de personnes sont Bai, dont 80 % vivent dans la préfecture autonome bai de Dali, dans la province du Yunnan et le reste autour de Xichang et de Bijie dans les provinces du Sichuan et du Guizhou. Situées sur le plateau du Yunnan/Guizhou, les régions habitées par les Bai sont habituellement proches de fleuves et de rivières. Le Mékong, le Nujiang et le Jinsha sont les principaux cours d’eau, autour desquels les Bai vivent. Ils cultivent dans les vallées profondes et forêts denses, permettant des récoltes abondent. Les ancêtres des Bai se nommaient les Bai, qui eux-mêmes s'appellent également Baihuo, Baini et Baizi. Le régime de Dali, une existence ancestrale Des découvertes archéologiques attestent que de nombreux Bai vivaient dans la région du lac Erhai, habitée dep...
Le Yang boosté par le solstice d’hiver
CULTURE, Histoire

Le Yang boosté par le solstice d’hiver

Le solstice d'hiver (冬至 dōng zhì, signifiant "hiver extrême") est l'une des fêtes les plus importantes de Chine, célébrée entre les 20 et 23 décembre, lors du jour le plus court.  Cette journée marque une élévation du Yang, représentant le début d'un nouveau cycle. Créée à l'époque des Printemps et Automnes (770-221 av. J.-C.), le solstice d'hiver trouve ses origines dans la philosophie du Yin et du Yang. Cependant des traces de cette célébration remontent à la dynastie Han (206 av. J.-C.-220), où la fête du solstice d'hiver était un rite, qui perdura jusqu'aux dynasties Tang (618-907) et Song (960-1279). Le Solstice d'hiver est un jour favorable, car il rehausse le Yang. Durant cette période, les journées sont les plus courtes et les nuits les plus longues, faisant revenir les flux d'én...
L’impératrice Wu Zetian bientôt sur nos écrans
CULTURE, Divertissement

L’impératrice Wu Zetian bientôt sur nos écrans

Wu Zetian, la seule impératrice régnante de toute l'histoire de Chine, sera le personnage central de la prochaine série de Christopher Newman, créateur de Game of Thrones. Ce dernier a signé un accord avec Starlight Media et K. Jam Media pour développer et créer une série dramatique de 13 épisodes intitulé "Empress" (Impératrice). Starlight Media financera entièrement la série, à hauteur de 70 millions de dollars (61,6 millions d'euros), et devrait acheter le projet à K. Jam Media diffuser la série sur les réseaux après son achèvement. La production devrait commencer dans le Sichuan, fin de 2017, avec une 1ère prévue pour 2018. "Empress" va ranconter la vie de Wu Zetian, seule impératrice régnante de Chine, durant la dynastie Tang (618-906). Elle était connue pour son esprit et son intel...