Communiqué du Forum Investir en Afrique sous le thème « Encourager l’échange d’expérience, stimuler l’investissement, renforcer les complémentarités et favoriser une prospérité partagée » – La seconde édition du forum Investir en Afrique se tiendra à Guangzhou, les 7 et 8 septembre 2016, au White Swan Hotel, sous l’égide de la province du Guangdong, de la République populaire de Chine, de la Banque chinoise de développement et du Groupe de la Banque mondiale.

Elle a pour objectif central de promouvoir l’échange d’expérience entre la Chine et l’Afrique et de favoriser une accélération de l’investissement sur le continent africain. Plus précisément, le forum traitera les cinq thèmes suivants : l’agriculture et l’agro-alimentaire ; la coopération en vue d’accélérer l’industrialisation et de renforcer les capacités de production manufacturière ; l’amélioration des infrastructures, la connectivité régionale et les énergies renouvelables ; le renforcement des compétences, la formation professionnelle et la création d’emplois ; le commerce et le tourisme.

Son programme sera essentiellement tourné vers l’avenir et vers les résultats, avec notamment la présentation d’un certain nombre de projets en Afrique pour lesquels la Chine ou le Guangdong ont déjà ou pourraient investir. Décideurs publics et acteurs du secteur privé africains et chinois, représentants d’institutions internationales et régionales, partenaires de développement et think tanks : le forum permettra à quelque 300 participants de partager leurs expériences et d’explorer ensemble les perspectives d’accélération de l’investissement en Afrique.

La  présence chinoise en Afrique

La Chine est aujourd’hui le premier partenaire commercial de l’Afrique et le pays qui investit le plus sur ce continent. L’engagement de la Chine en faveur de l’Afrique s’est rapidement renforcé ces dernières années, favorisant la croissance et la transformation structurelle dans les pays du continent.

La Chine entend y poursuivre et même accélérer sa stratégie d’investissements, parallèlement à la mise en place de partenariats resserrés avec les pays africains. Son engagement en faveur de l’investissement pourrait aider de façon significative le continent à renforcer sa résilience et à stimuler son développement économique.

Instauré en 2015, le Forum Investir en Afrique a été conçu comme une plateforme mondiale de coopération multilatérale dont l’objectif est de promouvoir les opportunités de croissance des investissements en Afrique. Ce rendez-vous annuel s’est donné pour mission de rassembler un vaste éventail d’acteurs — représentants des secteurs public et privé chinois et africains, institutions internationales et régionales, partenaires de développement et think tanks — afin qu’ils approfondissent leurs échanges sur les politiques à mener, partagent leurs expériences et débattent de ce qui pourrait permettre de promouvoir et de soutenir l’investissement et le développement durable en Afrique. Créé à l’initiative de la Banque chinoise de développement (CDB), avec le soutien sans réserve du gouvernement chinois, le forum a reçu l’appui du Groupe de la Banque mondiale et des pays africains dans leur ensemble.

Une 1ère édition, une 1ère réussite

La première édition du forum Investir en Afrique avait été organisé conjointement par le gouvernement éthiopien, la Banque chinoise de développement, le Fonds de développement Chine-Afrique, le Groupe de la Banque mondiale et l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI), et s’était tenu à Addis-Abeba les 30 juin et 1er juillet 2015.

Sous la thématique « Nouer des partenariats pour accélérer l’investissement, l’industrialisation et les résultats en Afrique », il avait réuni plus de 200 participants représentant les secteurs public et privé chinois et africains, des institutions régionales et des partenaires de développement, et avait permis d’envisager des actions concrètes pour accélérer l’investissement en Afrique.

La seconde édition, qui s’inscrit dans la continuité du premier forum, se fixe pour objectif d’encourager les partenariats pour l’accélération des investissements, dans le but de renforcer les complémentarités et de favoriser le partage de la prospérité entre l’Afrique et la Chine. Elle sera également l’occasion de présenter un certain nombre de projets en Afrique pour lesquels la Chine ou le Guangdong ont déjà ou pourraient investir.

Objectif et thèmes de réflexion

Le forum s’articulera autour de cinq thèmes ; l’agriculture et l’agro-alimentaire ; la coopération en vue d’accélérer l’industrialisation et de renforcer les capacités de production manufacturière ; l’amélioration des infrastructures, la connectivité régionale et les énergies renouvelables ; le renforcement des compétences, la formation professionnelle et la création d’emplois ; le commerce et le tourisme. Chaque session s’attachera à mettre en avant l’expérience de la Chine pour pouvoir s’en inspirer et la confronter aux spécificités nationales et locales des pays africains ainsi qu’à leurs priorités de développement.

De même, les participants chinois seront amenés à connaître, au contact de leurs partenaires africains, les opportunités, priorités et difficultés associées aux investissements en Afrique. Le Groupe de la Banque mondiale apportera des éclairages issus de ses travaux analytiques et de ses projets en cours.

Ce second forum accueillera le lancement officiel de l’Investing in Africa Think Tank Alliance (IATTA), dont la création avait été proposée à Addis-Abeba. Cette « alliance de think tanks » vise à établir des synergies entre les capacités intellectuelles des groupes de réflexion et les capitaux dont disposent les institutions financières pour le développement, dans le but d’encourager des activités de développement et d’investissement en Afrique pérennes et d’offrir une plateforme mondiale pour la coopération multilatérale. L’Académie de recherche de la Banque chinoise de développement et la Région Afrique de la Banque mondiale prendront les rênes de ce projet, en le co-parrainant et en organisant ses activités.