vendredi, mai 24

Des personnes atteintes du SIDA arnaquées

Depuis quelques jours, des internautes ont révélé que de nombreuses personnes atteintes du SIDA, recevaient des appels de faux fonctionnaires, sous prétexte de leur octroyer une indemnité. Il s’agit en réalité d’une arnaque bien ficelée et organisée dans tout le pays.

Les arnaqueurs leurs demandent leur numéro de carte d’identité et leurs données bancaires. Ils leurs disent de se rendre à un distributeur automatique, afin de recevoir  le versement. Une fois qu’ils insèrent leur carte bancaire, les fraudeurs prennent alors le contrôle à distance du compte bancaire. Ils choisissent l’interface en anglais pour transférer les fonds, et voler l’argent.

Les voleurs ont accès à un grand nombre d’informations comme le vrai nom du malade, le n° de la carte d’identité, les coordonnées, les informations sur le livret de famille, date du diagnostic, l’hôpital ou le district du centre pour le contrôle et la prévention des maladies dans lequel le patient est suivi, etc.

Toutes ces données peuvent être utilisées, mais surtout être divulguées. Raison pour lesquelles, les patients s’alarment via-internet du sort qu’il pourrait leur être réservé si de telles informations personnelles étaient diffusées.

D’après un journaliste du Journal de la Jeunesse de Beijing, un responsable de l’alliance nationale Bai Hua Lin, pour l’organisation de la protection contre le SIDA, a indiqué qu’un responsable du centre de contrôle et prévention des maladies a appelé l’alliance pour prendre connaissance des détails de l’affaire.

Les autorités dénombrées près de 575’000 de personnes atteintes du SIDA, fin d’octobre 2015, dont le nombre de mort était de 177’000, selon le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies.

Le responsable du département de contrôle et prévention des maladies a indiqué à l’alliance que le centre pour le contrôle et la prévention des maladies reportera les faits auprès des autorités compétentes.

Et d’ici là, les institutions impliquées dans le contrôle des maladies vont crypter les informations concernant les personnes infectées. Le centre a également demandé à ses filiales provinciales de mettre en garde les patients contre cette arnaque.

Ainsi, près de 22 centres provinciaux ont publié des rapports d’information au sujet de cette arnaque contre les personnes atteintes du SIDA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *