Sélectionner une page

CULTURE,Patrimoine UNESCO

Plan d’urgence pour protéger les grottes de Mogao

Le comité administratif des grottes de Mogao, à 25 km de la ville de Dunhuang dans la province de Gansu, vient de lancer un plan d’urgence destiné à contrôler le flux des touristes cet été, afin de protéger l’une des plus grandes collections d’art bouddhique du pays.

Situées à un carrefour de la Route de la soie, le site regorge de richesses et d’influences religieuses, intellectuelles et culturelles. Comm l’écrit l’UNESCO sur son site, « les 492 cellules et sanctuaires rupestres de Mogao sont célèbres pour leurs statues et leurs peintures murales, qui reflètent un millénaire d’art bouddhique ».

Raison pour lesquelles, le comité administratif du site a décidé expressément de réguler le flux de touristes, pendant les jours impairs en juillet et les jours pairs en août, avec un maximum de 12’000 tickets vendus chaque jour.

Les grottes de Mogao se composent de plus de 2’000 sculptures colorées et 45’000 m² de fresques dans 735 grottes creusées le long d’une falaise. Inscrites en 1987, les grottes ont été le premier site chinois à figurer au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Preuve de l’évolution de l’art bouddhiste dans le nord-ouest du pays, « les grottes de Mogao ont une valeur historique inégalée », notent l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture.

Peinture murale du 10ème siècle, dans la grotte 61, représentant les monastères Tang bouddhistes du mont Wutai, Shanxi

Peinture murale du 10ème siècle, dans la grotte 61, représentant les monastères Tang bouddhistes du mont Wutai, Shanxi

Ces œuvres témoignent des divers aspects de la politique, de l’économie, de la culture, des arts, de la religion, des relations ethniques et de la vie quotidienne dans la Chine occidentale à l’époque médiévale.

Mais elles allient surtout « la tradition Han et les styles adaptés des coutumes provenant de l’Inde et de l’école de Gandhara », tout en incorporant « les arts des Turcs, des Tibétains anciens et d’autres minorités ethniques chinoises ».  

En l’an 1900, la Grotte bibliothèque de Mogao et de ses dizaines de milliers de manuscrits et d’objets anciens sont découverts, faisant d’eux la plus importante collection d’art de la culture ancienne de l’Orient au monde.

« Ce patrimoine fondamental constitue une référence d’une valeur inestimable pour l’étude de l’histoire complexe de la Chine ancienne et de l’Asie centrale », assure l’UNESCO.

D’ailleurs pour les bouddhistes, « ce lieu est devenu un centre religieux très prospère », explique le site bouddhisme.net. Rappelant qu’une communauté monastique était installée à Dunhuang dès la fin du IIIème siècle, le site précise que « le moine le plus célèbre était Dharmaraksa, traducteur de la 1ère version connue du Sûtra du lotu ».   

Recevez la Newsletter

Coronavirus (2019-nCoV)

Suivez-moi sur Twitter

Confrontation Chine – Etats-Unis

Coopération Chine – Afrique

Essentiel de l’actu

Votre avis nous intéresse!

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques

Dossier d’Histoire




Africa Wire

%d blogueurs aiment cette page :