Depuis le 26 août, la Chine assouplie ses restrictions anti-Covid-19 pour les arrivées internationales, avec le nouveau formulaire de déclaration sanitaire publié le 25 août par l’Administration générale des douanes (AGD).

Désormais l’administration n’exige plus des visiteurs qu’ils indiquent les résultats de leurs tests par acides nucléiques, leur statut infectieux et leurs dates de vaccination.

Cette mesure arrive après la mise en place d’une série de mesures visant à faciliter l’entrée en Chine des visiteurs internationaux, avec notamment la reprise de deux types de visa pour les citoyens étrangers.

Cependant, l’assouplissement de ces règles ne signifie pas que la Chine abandonne sa stratégie dynamique zéro-Covid. Cette neuvième version du formulaire de déclaration sanitaire est utilisée depuis le 31 août.

Les visiteurs internationaux pourront déclarer leur statut sanitaire en ligne, en remplissant un formulaire sur le compte WeChat ou le site internet correspondant. Les informations concernant les tests par acides nucléiques, les précédentes infections et les dates de vaccination ne sont plus demandées.

Cette mesure survient après la décision prise par certaines ambassades chinoises de reprendre deux types de services de visa pour les étrangers, dont l’émission de visa pour les étudiants étrangers, qui avaient été interrompus il y a plus de deux ans lorsque la pandémie de Covid-19 avait débuté.

Depuis le 24 août, les détenteurs d’une Carte de voyage d’affaires de l’APEC ou d’un permis de résidence étudiante sont de nouveau autorisés à entrer sur le territoire chinois, selon plusieurs ambassades de Chine, dont celles au Royaume-Uni, aux Etats-Unis, en France, en Inde, au Pakistan et au Japon.

Les passagers internationaux doivent réaliser deux tests PCR pour le Covid-19 dans les 48 heures avant leur départ, dont le second doit être fait dans les 24 heures avant le départ.

Selon l’Administration générale des douanes, la neuvième version de ce formulaire améliore ou ajuste certains points qui suscitaient souvent des questions pour les voyageurs, rendant plus facile leur compréhension et leur remplissage.

Il est désormais possible de fournir directement en ligne une lettre de consentement pour la prise d’échantillons, facilitant le processus de quarantaine sur site pour les passagers entrants et sortants.

« Cet ajustement vise principalement à faciliter l’entrée et la sortie des voyageurs, car toutes les personnes entrant sur le territoire chinois sont désormais soumises à la politique « 7 +3 », qui consiste à passer 7 jours de quarantaine centralisée suivie de 3 jours de suivi sanitaire à domicile, qu’il y ait eu ou non un test par acides nucléiques à l’étranger », a expliqué un expert proche de la Commission nationale de la santé (CNS) souhaitant rester anonyme.