Un des portraits du Grand Timonier, Mao Tsé-toung, réalisé par Andy Warhol s’est vendu aux enchères pour 12,7 millions de dollars (11,9 millions d’euros), le 2 avril à Hong Kong.

Sotheby’s, organisateur de cette vente, estimait cette œuvre à 15 millions de dollars (environ 14 millions d’euros) ou plus, mais le montant n’a pas été atteint. Pourtant, cette enchère est la première vente « significative » d’art occidental contemporain à Hong Kong, d’après Sotheby’s. En effet, elle a lieu au moment où la demande de la part des collectionneurs asiatiques ne cesse d’augmenter, en particulier venant de Chine.

Mao Zedong by Andy Warhol – Sotheby’s

Réalisé en 1973, le portrait de 127 cm sur 107 cm a été vendu à un acheteur resté anonyme. Les organisateurs présentent sur leurs sites les portraits de Mao d’Andy Warhol, comme « une réponse à la politique étrangère américaine : la série de Warhol est une réponse rapide à la frénésie médiatique très orchestrée de Richard Nixon » en visite en Chine, en 1972.

Andy Warhol est parvenu à faire du chef communiste, un produit capitaliste. Moquant Richard Nixon, qui, avant ses efforts de conciliation avec la Chine, était connu comme un « red-baiter » (fervent opposant) anticommuniste.

Andy Warhol manipule les couleurs associées à la Révolution culturelle. « L’orbe ressemblant à un soleil, soulignant le visage du président Mao, dévalorise le rouge dominant qui délimite sa célèbre tunique, uniforme national adopté comme contrepartie orientale au costume d’affaires occidental pour son symbolisme d’unité prolétarienne », note Sotheby’s.

Cette vente a été scruté à la loupe, car l’utilisation de l’image de Mao Zedong reste très contrôlée, d’ailleurs les célèbres portraits de Mao réalisés par Warhol sont sujets à polémique dans le pays.

D’autant que Mao est désormais controversé pour ses erreurs, comme la Grande Famine et la Révolution culturelle. Même si son portrait surplombe toujours la place Tiananmen à Beijing et orne les billets de banque chinois, son culte est beaucoup moins présent qu’auparavant.

D’ailleurs, les néo maoïste représentait par Bo Xilai, ancien haut dirigeant de Chongqing, ont été rapidement mit en minorité avec la condamnation de ce dernier pour corruption.

Andy Warhol a visité la Chine en 1982, il avait réalisé des centaines de portraits de Mao, très colorés avec des touches de maquillage.