Des milliers de personnes ont affronté la pluie samedi à Taïwan pour la première marche des fiertés LGBT depuis deux ans, avec la réouverture totale des frontières.

Taïwan est à l’avant-garde du mouvement des droits des lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres en Asie, car l’île est devenue en 2019 le premier territoire à reconnaître les unions de personnes du même sexe.

Lire aussi : Taïwan entre dans l’Histoire avec les premiers mariages homosexuels

Taipei accueille chaque année la plus grande marche des fiertés LGBT en Asie. En 2021, la hausse des cas de Covid-19 avait obligé à organiser l’événement en ligne.

Ce 29 octobre, la marche a retrouvé selon l’agence de presse, Belga, son ampleur habituelle pour sa vingtième édition, avec des participants vêtus de costumes tape-à-l’oeil et enveloppés dans des drapeaux arc-en-ciel. Les organisateurs ont estimé le nombre de participants à 120.000.

En 2019, 200.000 personnes s’étaient rassemblées lors de cette marché, afin de célébrer la légalisation du mariage entre personnes du même sexe. Depuis, au moins 7.000 couples homosexuels se sont mariés, même si la loi contient toujours des restrictions qui ne concernent pas les couples hétérosexuels.

Grâce à la législation en vigueur, les Taïwanais ne peuvent épouser que des personnes d’une trentaine de pays et territoires où le mariage homosexuel y est également légal.