Sélectionner une page

LGBTQ,TAIWAN

Taïwan entre dans l’Histoire avec les premiers mariages homosexuels

Taïwan est entré le 24 mai dans l’Histoire en enregistrant les premiers mariages homosexuels d’Asie, après plus de 30 années de lutte pour l’égalité des droits sur l’île.

Ces cérémonies ont eu lieu une semaine après la légalisation par le Parlement du mariage entre personnes de même sexe, et deux ans après un arrêt historique en ce sens de la plus haute juridiction de l’île.

Des dizaines de couples se sont présentés le 24 mai aux bureaux de l’administration pour faire inscrire leur union au registre des mariages. Interrogée par l’Agence France Presse, Huang Mei-yu et You Ya-ting s’étaient marié indirectement en 2012 lors d’une cérémonie religieuse avec un maître bouddhiste progressiste.

Elles attendaient d’obtenir officiellement les mêmes droits que ceux accordés aux hétérosexuels. « C’est tardif, mais je suis quand même heureuse de pouvoir me marier officiellement de mon vivant« , a indiqué Huang Mei-yu, après avoir signé son certificat.

« Maintenant que le mariage entre personnes du même sexe est reconnu légalement, je pense que mes parents vont peut-être se dire que c’est réel et arrêter d’essayer de me convaincre de me marier’ avec un homme« , a ajouté cette dernière.

Pour Shane Lin et Marc Yuan, en couple depuis l’université, ils ont été les premiers à avoir leurs noms inscrits sur le registre. « Cela n’a pas été un long fleuve tranquille et je suis très heureux d’être soutenu par ma moitié, ma famille et mes amis« , a déclaré Shane Lin. « Je suis fier de mon pays progressiste« , a assuré ce dernier.

Taïwan est le premier pays à légaliser le mariage gay sur un continent qui rassemble 60% de la population mondiale. « Je crois que cela aura un effet d’entraînement sur les autres pays d’Asie« , a déclaré à l’AFP l’écrivaine Chen Xue, qui s’est également mariée.

Pour cette dernière, « nous sommes clairement en train de montrer l’exemple« . Ces dix dernières années, Taïwan a été l’une des sociétés les plus progressistes d’Asie sur la question des droits des homosexuels, en organisant notamment la plus grande Gay pride du continent.

Toutefois, la société taïwanaise est très conservatrice, car les lobbies religieux y sont très puissants, en particulier en dehors des villes. En mai 2017, la Cour constitutionnelle avait jugé contraire à la Constitution le fait de priver les personnes de même sexe du droit de se marier.

La cour avait donné deux ans au gouvernement pour modifier la loi. Mais la question a divisé la société en raison d’une très forte opposition du camp conservateur.

Pour Chi Chia-wei, un des vétérans du combat pour l’égalité, « je suis très heureux de ce que les couples du même sexe puissent finalement s’inscrire comme étant l’époux de l’autre. Je suis honoré d’avoir été témoin des inscriptions au registre des mariages ».

Chi Chia-wei est celui qui avait formé le recours sur lequel la Cour constitutionnelle avait statué en 2017. Mais la nouvelle loi comporte cependant des restrictions. En l’état actuel, les couples de même sexe ne peuvent adopter que l’enfant biologique de leur partenaire.

Les associations de défense des droits LGBT ont lâché du lest sur la question des enfants, en échange de l’accès au mariage. De leurs côtés, les opposants au mariage pour tous se sont engagés à faire payer la présidente Tsai Ing-wen et les parlementaires qui ont voté la loi lors des élections générales prévues en janvier sur l’île.

Chine vs Etats-Unis

Deux puissances économiques mondiales au coude à coude

Chine-Afrique

Les relations sino-africaines prennent un nouveau tournant

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques

Coin des Idées




La Chine impériale

Le MAG de la Chine

Vie de famille, LGBTQ, Sexualité, Egalité, Bien être, Chine insolite

Nos partenaires

Africa Wire