Les ministres des affaires étrangères, Wang Yi et Osman Saleh, ont publié une déclaration conjointe sur la consolidation du partenariat stratégique bilatéral.

Cette déclaration a été publiée à la suite de la visite de Wang Yi dans le pays, où il s’est entretenu avec son homologue érythréen et le président Isaias Afwerki au sujet de divers sujets bilatéraux, régionaux et internationaux d’intérêt commun.

La Chine et l’Érythrée ont convenu de mener une coopération pratique active dans le cadre du partenariat stratégique et du Forum sur la coopération Afrique-Chine (FOCAC) dans différents domaines d’intérêt mutuel, d’après la déclaration en quatre points.

Cette déclaration conjointe vise à mettre en forme les engagements prit par les présidents Xi Jinping et Isaias Afwerki de « poursuivre la consolidation et le développement du partenariat stratégique ».

La Chine et l’Érythrée se sont également accordées sur le fait que ce partenariat bilatéral était « enraciné dans une tradition de soutien mutuel et fondé sur des similarités entre les trajectoires historiques des deux pays et leurs valeurs communes ».

En outre, cette collaboration « se base sur la coopération et le respect de l’État de droit, de l’indépendance, de la souveraineté et de l’intégrité territoriale et vise à promouvoir la paix, la stabilité et la prospérité aux niveaux mondial et régional ».

Selon la déclaration conjointe, la Chine et l’Érythrée se sont entendues pour défendre les valeurs communes de la paix, du développement, de l’équité, de la justice, de la démocratie et de la liberté pour toute l’humanité. Les deux pays « s’opposent aux ingérences hégémoniques dans les affaires intérieures des autres pays motivées par le prétexte de préserver la démocratie et les droits de l’Homme ».

RENFORCER LA COOPÉRATION ET DÉVELOPPER LES PROJETS

Lors de sa rencontre avec le ministre chinois, le président érythréen Isaias Afwerki a indiqué que l’Érythrée espère apprendre des expériences de développement de la Chine et renforcer la coopération avec la Chine dans divers domaines.

Selon lui, «le renforcement du partenariat avec la Chine est crucial pour le développement de l’Afrique et la coopération avec la Chine revêt une grande importance pour les 1,3 milliard d’habitants du continent africain».

Le président érythréen a précisé qu’une «feuille de route pour la coopération avec la Chine» a été établie par son gouvernement. Il espère mener une coopération plus dynamique avec la Chine, notamment dans les domaines des infrastructures, des ressources minérales, de l’agriculture et des ressources humaines.

De son côté, Wang Yi a indiqué que «les deux chefs d’État ont décidé de porter les relations sino-érythréennes au niveau d’un partenariat stratégique, ouvrant ainsi des perspectives plus larges à la coopération bilatérale».

Raison pour laquelle, «la Chine souhaite saisir cette occasion pour mettre en œuvre l’important consensus atteint par les deux chefs d’État et porter la coopération bilatérale à un nouveau niveau», a ajouté le ministre chinois.

La Chine et l’Erythrée vont «travailler ensemble pour mettre en œuvre les résultats de la huitième conférence ministérielle du Forum sur la coopération sino-africaine et stimuler la coopération pratique Chine-Érythrée dans tous les domaines».