« Quanzhou : emporium mondial de la Chine des Song et des Yuan » de la Chine a été inscrit le 25 juillet sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en tant que site culturel.

La Chine abrite désormais 56 sites inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO. Quanzhou, ville côtière de la province orientale du Fujian, était un centre du commerce maritime mondial durant les dynasties Song et Yuan.

Quanzhou (泉州市: quánzhōu shì) est une ville-préfecture de la province du Fujian en Chine, traversée par le Jin Jiang. La vielle est située au pied des monts Qingyuan, à une centaine de kilomètres nord est de Xiamen.

La ville était connue sous le nom de Zayton dans des textes arabes et occidentaux du Xe au XIVe siècle de notre ère.  

«Le site en série de Quanzhou illustre le dynamisme de la ville en tant qu’emporium maritime pendant les périodes Song et Yuan (Xe-XIVe siècles de notre ère) et ses interconnexions avec l’arrière-pays chinois», a écrit le site de l’UNESCO.

Quanzhou a prospéré pendant une période très importante pour le commerce maritime en Asie. Comptoir et port de commerce important au XIIIe siècle, Marco Polo, Odoric de Pordenone et Ibn Battuta ont été les premiers à faire connaître cette ville et son port. Le port était alors le centre des relations commerciales de la Chine vers le sud-est asiatique, et de là partirent la tentative d’invasion de Java sous les Mongols (1293) et les expéditions maritimes de Zheng He (vers 1420). La ville a été le siège d’un évêché catholique dès le XIVe siècle.

16 sites de la ville sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial par l’UNESCO le 25 juillet 2021 sous le nom de Quanzhou : emporium mondial de la Chine des Song et des Yuan.

D’ailleurs, le site comprend des édifices religieux, notamment la mosquée Qingjing, du XIe siècle, l’un des premiers édifices islamiques de Chine, des tombes islamiques et un large éventail de vestiges archéologiques : bâtiments administratifs, quais en pierre qui étaient importants pour le commerce et la défense, sites de production de céramique et de fer, éléments du réseau de transport de la ville, ponts anciens, pagodes et inscriptions.

Quanzhou est connu pour la fabrication de «déhuà», porcelaines connues en Occident sous le nom de blanc-de-Chine.

La porcelaine Dehua (德 化 陶瓷 : Déhuà Táocí), plus connu en Occident sous le nom de Blanc de Chine, est un type de porcelaine blanche. Fabriqué à Dehua dans le Fujian Province, celle porcelaine a été produite à partir de la Dynastie Ming (1368–1644).

D’ailleurs, début juillet 2021, Quanzhou a décidé de miser sur ses points forts liés à son histoire, son emplacement, son industrie et son savoir-faire en sciences sociales.

La ville de Quanzhou a décidé de s’engager à devenir une importante porte d’entrée pour la Route maritime de la soie du XXIe siècle, selon le 14e plan quinquennal de la ville (2021-2025) pour le développement économique et social et ses objectifs à long terme jusqu’en 2035 publiés récemment.

Quanzhou prévoit de construire une plateforme d’interconnexion importante pour la coopération économique et commerciale et un lien majeur pour les échanges culturels, promouvant ainsi les réformes, le développement et l’innovation par l’ouverture économique et renforçant sa position en matière de coopération et de concurrence internationales.

Concernant le développement d’un nouveau canal pour assurer la connectivité de la Route maritime de la soie, Quanzhou construira un centre complet de logistique internationale qui intégrera le transport routier, ferroviaire et maritime en reliant la ville aux régions du centre et de l’ouest de la Chine et aux pays associés à l’initiative de la Ceinture et de la Route (Belt and Road).

Parallèlement, Quanzhou prévoit améliorer son niveau d’ouverture économique global en renforçant la coopération avec l’ANASE, le Moyen-Orient, l’Afrique et d’autres pays et régions. La vielle tient à reproduire et promouvoir l’expérience des réforme des zones pilotes de libre-échange, en accélérant l’intégration du dédouanement transfrontalier et en mettant pleinement en oeuvre le système de gestion du traitement national pré-établissement et des listes négatives pour les investissements étrangers.

La promotion des liens interpersonnels fait également partie intégrante du plan de développement de Quanzhou.

Quanzhou s’engage à soutenir les hommes d’affaires chinois à l’étranger et les entreprises privées locales afin qu’ils mènent conjointement des activités d’échanges internationaux liées aux pays de la Ceinture et de la Route et à promouvoir le développement de projets d’investissement chinois à l’étranger.

En outre, Quanzhou appelle à un élargissement des échanges culturels et de la coopération avec les pays et les régions d’Europe, d’Asie arabe et du Sud-Est, et continue d’élargir son cercle d’amis internationaux. Il est à noter que le PIB de Quanzhou a atteint 1,015 billion de yuans en 2020, classant la ville au premier rang dans la province du Fujian pour la 22e année consécutive, et qu’il devrait atteindre 1,5 billion de yuans d’ici 2025.