jeudi, juin 20

Rencontre entre le président sud-coréen et le Premier ministre chinois

Le président Yoon Suk Yeol et le Premier ministre chinois Li Qiang se sont entretenus le 5 septembre à Jakarta, suite aux sommets annuels de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN).

A la suite de cette rencontre, le président Yoon Suk Yeol a déclaré le 7 septembre qu’il souhaitait que la question nucléaire nord-coréenne ne soit pas un obstacle dans les relations entre la Corée du Sud et la Chine. Il a demandé à la Chine de jouer un rôle responsable, selon le bureau présidentiel.

Yoon Suk Yeol a fait cette remarque lors d’une réunion avec le Premier ministre chinois Li Qiang, affirmant que plus le problème nucléaire nord-coréen s’aggrave, plus la coopération trilatérale entre la Corée du Sud, les Etats-Unis et le Japon devra être renforcée, a déclaré le directeur adjoint du bureau de la sécurité nationale, Kim Tae-hyo.

«Coopérons pour construire un ordre international fondé sur des règles, qui est la base du multilatéralisme et de l’ordre de libre-échange que la Corée du Sud et la Chine soutiennent», a déclaré le président sud-coréen.

«Je demande à la Chine d’assumer sa responsabilité et son rôle en tant que membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU. Coopérons pour faire en sorte que la Corée du Nord ne devienne pas un obstacle au développement des relations entre la Corée du Sud et la Chine», a-t-il ajouté.

Yoon Suk Yeol a également demandé la coopération de la Chine pour organiser un sommet trilatéral Corée du Sud-Japon-Chine au plus tôt. La partie chinoise a déclaré qu’elle y répondrait activement, a déclaré Kim Tae-hyo.

La Corée du Sud, qui assume actuellement la présidence du sommet trilatéral, souhaite organiser le prochain sommet avant la fin de l’année 2023. Cer le dernier sommet a eu lieu en 2019, et s’est par la suite raréfié en raison des querelles historiques entre Séoul et Tokyo et de la pandémie de Covid-19.

La réunion entre Kim Tae-hyo et Li Qiang est intervenue alors que les deux dirigeants sont à Jakarta pour assister aux sommets annuels de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (Asean).

Kim Tae-hyo a demandé à Li Qiang de transmettre ses salutations chaleureuses au président chinois Xi Jinping, disant qu’il espérait voir des échanges actifs à haut niveau entre les deux nations à la suite de leur sommet en marge du sommet du Groupe des 20 à Bali, en Indonésie, en novembre dernier.

De son côté, Li Qiang a transmis les salutations de Xi Jinping au président sud-coréen, déclarant que si la Corée du Sud et la Chine coopèrent et s’entendent en tant que voisins proches, leurs relations deviendront plus précieuses.

«Cherchons à établir une nouvelle relation basée sur le principe des relations amicales», a déclaré Kim Tae-hyo, citant Li Qiang. «Ce faisant, la Corée du Sud et la Chine doivent renforcer leurs intérêts communs, prendre en compte les questions d’intérêt mutuel et consolider leur relation de confiance mature.»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *