Le gouvernement a demandé le 6 février aux entreprises situées en dehors de la province du Hubei (épicentre de l’épidémie) de reprendre leurs activités.

« Cela donnera une meilleure garantie pour le travail de prévention et de contrôle et aidera à maintenir un ordre économique et social normal », selon les propos du Premier ministre Li Keqiang, lors d’une réunion du groupe dirigeant du Comité central du PCC sur la prévention et le contrôle de l’épidémie du nouveau coronavirus.

Lors de cette assemblée, relayée par l’agence de presse Xinhua, plusieurs points ont été mit en avant notamment le maintien des mesures de contrôle de l’épidémie au Hubei, notamment dans sa capitale Wuhan, la ville la plus touchée.

Diverses directives devraient être mises en place pour augmenter le nombre de lits d’hôpital et du personnel médical au Hubei, selon le compte rendu de la réunion.

Cependant d’ici la fin de l’épidémie, il a été demandé aux entreprises en dehors du Hubei de s’arranger à ce que leurs lieux de travail soient les moins peuplés et à permettre aux employés de travailler en roulement, afin d’atteindre leur pleine capacité de production.

La pénurie des machines, du personnel et des fonds devrait être gérée à travers la coordination gouvernementale, dans le but de faire fonctionner normalement l’ensemble de la chaîne industrielle.

Dans l’éducation, les écoles sont appelées à reporter la rentrée pour le nouveau semestre.

Les autorités des chemins de fer et de l’aviation civile devraient aussi adopter des mesures pour que les passagers s’assoient moins densément regroupés durant leurs voyages de retour des congés, et éviter le pic de voyages pour réduire le risque de propagation du virus, d’après la réunion.