Le président Xi Jinping s’est entretenu ce 7 février matin par téléphone avec son homologue américain Donald Trump, exhortant les américains à réagir de manière raisonnable à l’épidémie du nouveau coronavirus.

Xi Jinping a assuré que son pays était « entièrement capable » de juguler l’épidémie à coronavirus, selon l’agence de presse, Xinhua. Rappelant les efforts de prévention et de contrôle déployés par son pays, il a expliqué que ceux-ci « étaient en train de donner graduellement des résultats positifs », selon Xinhua.

Le président chinois a également souligné que la Chine avait une pleine confiance dans ses capacités à vaincre l’épidémie. Il a aussi affirmé que la Chine avait engagé « une guerre populaire » contre l’épidémie en mettant en place « une mobilisation nationale » et « les mesures de prévention et de contrôle les plus strictes », selon des propos rapportés par la télévision nationale CCTV.

Selon l’agence de presse chinoise, Xi Jinping a aussi appelé les Etats-Unis à réagir « de façon raisonnable » à l’épidémie, qui a contaminé plus de 31.000 personnes, dont 636 mortellement, selon un dernier bilan publié ce 7 février.

« La Chine souhaite que les Etats-Unis puissent évaluer l’épidémie de façon calme, adopter et ajuster leur réponse de manière raisonnable », a expliqué Xi Jinping à Donald Trump, ajoutant que les deux parties peuvent maintenir leur communication, renforcer leur coordination et travailler ensemble pour contenir l’épidémie.

En début de semaine, Hua Chunying, porte-parole du ministère des affaires étrangères avait dénoncé le comportement des Etats-Unis, les accusant de « créer et semer la panique » autour du nouveau coronavirus apparu en décembre dans le centre de la Chine.

A lire aussi : Beijing invite les américains à rester calme et rationnel

« Le gouvernement américain a été le premier à évacuer le personnel de son consulat à Wuhan (ville la plus touchée par l’épidémie), à suggérer le retrait partiel de son personnel d’ambassade et à imposer une interdiction d’entrée sur le territoire aux voyageurs chinois », avait souligné cette dernière.

« Il n’a de cesse de créer et semer la panique, ce qui constitue un très mauvais exemple », avait-elle déclaré à la presse. De son côté, Washington a interdit l’entrée sur le territoire américain de tous les étrangers non-résidents arrivant de Chine, et recommandé à ses ressortissants de ne pas se rendre dans le pays ou de le quitter s’ils s’y trouvent.