Une enquête publique, pour obtenir un maximum d’opinion sur la révision d’un règlement concernant la notation de la consommation de carburant des voitures particulières traditionnelles et des véhicules à énergies nouvelles pour les constructeurs automobiles et les importateurs.

D’après un document publié par le ministère de l’Industrie et des Technologies de l’information, la révision classera les voitures fonctionnant au méthanol et à l’éther comme véhicules traditionnels et poussera les constructeurs automobiles à augmenter la production de véhicules à énergies nouvelles pour la période 2021-2023, selon un document publié mardi par le ministère.

Afin de réduire la consommation en énergie et d’augmenter les ventes de véhicules à énergies nouvelles, le gouvernement a imposé des règlements stricts à partir d’avril 2018 sur les constructeurs automobiles et les importateurs de véhicules.

Ces derniers recevront deux notes séparées sur l’efficacité énergétique des véhicules traditionnels et sur la production de véhicules à énergies nouvelles. Si les constructeurs n’arrivent pas à amasser suffisamment de crédits pour les véhicules traditionnels ou les véhicules à énergies nouvelles, ils encourent des sanctions et l’interdiction de leurs produits sur les routes.

Les véhicules particuliers à énergies nouvelles du pays ont bondi de 65,9% en glissement annuel pour atteindre 577.000 unités durant la période janvier-juin, selon les données de l’Association des voitures de tourisme de Chine.