La Corporation nationale de l’industrie aéronautique a présenté un drone furtif équipé de deux soutes pouvant transporter jusqu’à deux tonnes de bombes. Il s’agit là pour les médias russes d’une des meilleures pièces de technologie militaire de la Chine.

Le consortium Hongdu Aviation Industry Group et le groupe Shenyang Aviation Corporation,  ont baptisé ce bijou de technologie Lijian (« épée tranchante« ). il s’agit du premier drone furtif du pays .

Lancé en 2009, le Lijian est désormais prêt pour ses vols d’essai, après avoir terminé en décembre les tests au sol sur un aérodrome de la province du Jiangxi. Le drone sera utilisé par l’Armée de l’Air et la Marine, pour des missions de combat, mais aussi à des fins de suivi, de surveillance et de reconnaissance.

Ce drone furtif pourrait être capable de transporter plus de deux tonnes de bombes, soit la même quantité de charge utile qu’un aéronef conventionnel, tout en étant plus compact.

L’engin a remporté la 2ème place des Prix nationaux de promotion de la science et de la technologie du pays. Sous la forme d’une mini-version du bombardier américain B-2, Lijian mesure 10 mètres de long et ses ailes ont une envergure d’environ 14 mètres.

Construit par la Corporation de l’industrie aéronautique, il est équipé de deux soutes à bombes internes et d’un turboréacteur sans postcombustion WS-13, avec une entrée serpentine. Il s’agit là d’une technologie permettant de cacher le moteur des radars ennemis.

Son premier vol a eu lieu en novembre 2013, il devrait entrer en service vers 2019-2020, pour la reconnaissance dans les zones équipées de réseaux de défense antiaérienne élevée, et attaquer des navires ennemis.