Les autorités chinoises vont participer au financement de la construction d’une route pour les producteurs d’œufs à Madagascar.

Selon les représentants chinois et malgaches, réunis lors de la cérémonie de signature du protocole d’accord sur le projet d’aide en banlieue de Madagascar, afin de construire des routes sûres.

« L’idée de créer ce projet de route des oeufs est née lorsque les producteurs d’oeufs dans la ville de Mahitsy, dans la périphérie de la capitale malgache, se sont plaints auprès du président de Madagascar, Hery Rajaonarimampianina, qu’en route la plupart de leurs oeufs sont cassés en raison de son très mauvais état », a expliqué Eric Razafimandimby, ministre malgache des travaux publics.

Ce dernier a indiqué, en présence de la représentante de l’Agence de la coopération économique internationale (AIECO) du ministère chinois du Commerce, Ai Yinfang, que « cette infrastructure routière de 20 km, reliant deux villages d’Ampanotokana et Mahazaza, servira la zone de production d’oeufs dans la ville de Mahitsy ».

« La route sera bitumée, équipée d’installations de sécurité routière et conçue selon la norme internationale », a assuré le ministre. Cette nouvelle route devrait permettre le transport de près de 150 000 oeufs par jour.

Cette Route des oeufs constitue pour les autorités malgache d’un nouveau gage de la coopération avec la Chine, dont les relations diplomatiques ont débuté en 1972. « Cela démontre que le gouvernement chinois prend un esprit dévoué et attache un sens amical au peuple malgache », a assuré Ai Yinfang.

Ce projet de route des oeufs est l’un des six projets discutés entre le président malgache Hery Rajaonarimampianina avec son homologue chinois Xi Jinping lors de sa visite en Chine en mars 2017.