lundi, mai 27

Russie, Iran et Chine mènent des exercices navals en mer d’Arabie

L’armée russe a annoncé le 15 mars avoir entamé des exercices militaires navals en mer d’Arabie conjointement avec la Chine et l’Iran, deux alliés de Mosco.

« Un exercice naval trilatéral (…) auquel participent la marine russe, la marine chinoise et les forces navales iraniennes a débuté aujourd’hui dans les eaux de la mer d’Oman, à proximité du port iranien de Chabahar« , a indiqué le ministère russe de la Défense sur Telegram.

La Russie a envoyé pour ces manoeuvres un détachement de sa flotte du Nord, dont la frégate amiral Gorchkov et un tanker. De son côté, la Chine disposera du destroyer Nanjing et l’Iran des frégates Sakhand et Jamaran, et de la corvette Bayandor.

Ils souhaitent ainsi mener en escouade « des manoeuvres conjointes et des tirs d’artillerie de jour comme de nuit », à s’entraîner à la « libération d’un navire capturé » ou encore travailler sur « l’assistance aux navires en détresse », selon Moscou.

En juillet 2022, l’Iran, la Chine et la Russie, ainsi que dix autres nations, ont participé à des manœuvres militaires en Amérique latine, afin de montrer leur puissance militaire aux États-Unis et à leurs alliés. Il ne s’agit pas des premières manœuvres effectuées par l’Iran, la Chine et la Russie, car elles ont commencé en 2019 par des exercices navals conjoints dans l’océan Indien, sous le nom de  » Ceinture de sécurité marine « , par lesquels ils ont tenté de renforcer leur surveillance et leur sécurité dans la région.

Héloïse Fayet, Chercheuse, Centre des Etudes de Sécurité de l’IFRI, a indiqué sur BFM TV, en septembre 2022 : « on constate depuis le mois d’août un rapprochement entre la Russie et l’Iran. Cette proximité accrue s’est par exemple traduite par le choix du président iranien, Ebraim Raïssi, de consacrer une de ses premières visites présidentielles à la Russie et par l’expression de son souhait de voir son pays rejoindre l’Organisation de coopération de Shangaï dont fait également partie la Chine. La livraison d’armes iraniennes à la Russie est donc une concrétisation de ce rapprochement entre les deux pays. Les drones iraniens ont montré leur efficacité opérationnelle en Syrie et en Irak ».

La Russie a mené plusieurs exercices militaires avec ses partenaires depuis le début de son offensive militaire en Ukraine lancée fin février 2022. Outre des manoeuvres avec son allié bélarusse, Moscou a pris part à des exercices navals avec la Chine et l’Afrique du Sud en février.

La Russie a aussi mené des exercices navals avec la Chine en décembre 2022 et aériens en novembre 2022. Moscou et Pékin se présentent comme un contre-poids géopolitique face aux Etats-Unis et ses alliés. L’Iran est de son côté accusé de livrer à la Russie des armes et munitions pour son offensive en Ukraine, et notamment des drones explosifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *