Sélectionner une page

Arts,Chine impériale,CULTURE,Histoire

Un sceau impérial vendu à 21 millions d’euros

A l’occasion d’une vente aux enchères, organisée par Pierre Bergé & Associés, le sceau impérial datant du règne de l’empereur Quianlong (1736-1795) de la dynastie Qing, a été vendu à 21 millions d’euros (avec les frais).

Le prix est exceptionnel pour une telle pièce de 10cm par 10cm, d’autant qu’elle était estimé à 800’000 d’euros. En effet, aucun cachet n’avait dépassé le million d’euros à Paris, d’où son estimation entre 800’000 et 1 million d’euro. Cette première a été réalisé par un collectionneur chinois venu en personne assister aux enchères.

Ce sceau impérial est en stéatite beige et rouge, décoré de neuf dragons stylisés lovés les uns contre les autres. Le nombre « 9 » est associé au pouvoir masculin, et le dragon symbolise l’autorité impériale.

Les quatre côtés sont sculptés en relief de kuilong et décorés de dragons archaïques. Parmi les nuages, les dragons pourchassaient la perle sacrée, symbole du pouvoir impérial et de l’immortalité.

Le sceau comporte, au revers, une inscription en écriture ancienne utilisée pour les sceaux (Zhuanshu) la mention « Trésor du pinceau impérial de Qian Long » (Qian Long Yu Bi Zhi).

Quianlong était un poète et un calligraphe de talent, et ce sceau l’un de ceux qu’il utilisait pour signer ses œuvres. Il est connu pour ses nombreux cachets impériaux et pour leur qualité d’exécution. Plus de 1 800 cachets lui auraient appartenu, dont un millier est conservé au Musée de la Cité Interdite. 700 ont disparus.

Le sceau a été acquis à la fin du 19ème siècle par un jeune collectionneur français, « médecin engagé dans la Marine« , qui « séjourna à plusieurs reprises en Chine« . Le cachet impérial est resté dans la même famille depuis son acquisition.

 

Recevez la Newsletter

Coronavirus (2019-nCoV)

Suivez-moi sur Twitter

Confrontation Chine – Etats-Unis

Coopération Chine – Afrique

Essentiel de l’actu

Votre avis nous intéresse!

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques

Dossier d’Histoire




Africa Wire

%d blogueurs aiment cette page :