La ville de Shanghai vient de dévoiler un plan ambitieux pour améliorer sa couverture des parcs, des forêts et des espaces verts jusqu’à la fin de 2035, après avoir instauré son plan d’éducation environnementale.

Dans le cadre de ce plan pour améliorer sa couverture des parcs, des forêts et des espaces verts, la ceinture verte de l’Outer Ring Road comptera 100 kilomètres de pistes cyclables et pédestres connectées d’ici la fin de 2025, a annoncé le gouvernement de Shanghai.

Le projet est actuellement au stade de la planification et les premières tâches consistent à sécuriser les fonds et à connecter différentes parties de la ceinture verte.

«La couverture verte de la ville a considérablement augmenté ces dernières années, mais l’échelle et la qualité de nos espaces écologiques ne sont pas encore comparables à celles de villes mondiales telles que Londres, New York et Singapour», a déclaré Deng Jianping, directeur du bureau de l’assainissement de Shanghai Greenery, lors d’une conférence de presse.

D’ici 2025, Shanghai prévoit d’avoir au moins 1 000 parcs autour de la ville, soit le double du nombre actuel, qui devrait passer à 2 000 d’ici 2035, avec une couverture totale de prairies, forêts, zones humides, rivières et lacs dépassant 60 pour cent de la superficie totale de Shanghaï.

D’ici 2035, la ceinture verte de la rocade extérieure sera connectée à 10 espaces verts à l’intérieur de la rocade et à 17 corridors écologiques à l’extérieur, avec des connexions aux parcs forestiers environnants dans les cinq «nouvelles villes» de Jiading, Qingpu, Songjiang, Fengxian et Nanhui.

Shanghai prévoit d’augmenter son espace vert par habitant du niveau actuel de 8,5 mètres carrés à plus de 13 mètres carrés d’ici 2035, et d’augmenter sa couverture forestière de 18,5% à environ 23%.

Avant le lancement de ce plan pour améliorer sa couverture des parcs, des forêts et des espaces verts, Shanghai a instauré un plan d’action pour l’éducation au développement durable (EDD).

Ville coordinatrice du Réseau mondial des villes apprenantes de l’UNESCO (GNLC) pour l’Éducation au développement durable (EDD), Shanghai a lancé son plan d’action communautaire pour l’EDD (2020-2021) le 20 août 2021 lors d’une réunion en ligne organisée par l’Institut municipal de Shanghai pour l’éducation tout au long de la vie (SMILE).

Pour le directeur adjoint de SMILE, Li Jiacheng, et la chercheure, Zhu Min, le nouveau plan d’action de l’institut est une réussite. Ils ont salué le leadership de la Commission municipale d’éducation de Shanghai et la participation active des partenaires locaux de différents secteurs, notamment les centres d’apprentissage communautaires, les groupes de bén²évoles et la Commission municipale pour la Santé de Shanghai.

Couvrant l’éducation à la santé, le développement harmonieux, l’éducation environnementale et les compétences professionnelles, le plan d’action communautaire sur l’EDD (2020-2021) témoigne de l’engagement de Shanghai à mettre en œuvre l’Éducation au développement durable dans le cadre de la politique de la ville apprenante.

Les mesures de mise en œuvre comprennent des dispositions fiscales ainsi que le développement des capacités des principaux acteurs, selon le communiqué de presse de l’UNESCO.

Au cours de la réunion, le directeur de l’UIL, David Atchoarena, a indiqué que les citoyens de Shanghai seront mieux équipés pour répondre aux problèmes mondiaux, tels que le changement climatique, les migrations et les imprévus comme la pandémie de COVID-19.

Pour Ni Minjing, directeur adjoint de la Commission municipale de l’éducation de Shanghai, le développement durable est un principe directeur du développement social, économique et urbain de Shanghai.

Ce dernier a confirmé l’engagement de Shanghai dans le groupe de travail du GNLC de l’UNESCO sur l’EDD, s’engageant à collaborer avec les acteurs éducatifs et environnementaux de la ville et avec les autres membres du groupe de travail pour élaborer un plan d’action visant à mettre en œuvre l’EDD dans les villes du monde entier.