mercredi, mai 22

Sommet des BRICS : Emmanuel Macron pourrait y assister

Le président français Emmanuel Macron pourrait participer en août au sommet des Brics en Afrique du Sud. La ministre française des Affaires étrangères a indiqué avoir fait connaître à Pretoria «la disponibilité et l’intérêt du président Macron».

«J’ai fait état à mon homologue Naledi Pandor (…) de la disponibilité du président et de son intérêt à poursuivre le dialogue que la France entretient avec les Brics», a déclaré Catherine Colonna, au terme d’une visite officielle en Afrique du Sud.

La décision d’inviter le président Emmanuel Macron «doit être faite non pas par la France mais par les Brics et au premier rang d’entre eux, l’Afrique du Sud, qui est la puissance invitante du sommet», a précisé la ministre.

Le 19 juin, lors d’une conférence de presse conjointe avec la cheffe de la diplomatie sud-africaine, Naledi Pandor, Catherine Colonna avait précisé qu’une telle invitation devrait se faire «dans le plein respect du droit international», en référence à la possible venue au sommet de Vladimir Poutine.

Le président russe est visé par un mandat d’arrêt de la Cour pénale internationale (CPI) pour le crime de guerre de «déportation» d’enfants ukrainiens dans le cadre de l’offensive de Moscou contre l’Ukraine. Ce mandat d’arrêt gêne Pretoria.

Proche du Kremlin depuis l’époque de la lutte contre l’apartheid, mais membre de la CPI, l’Afrique du sud est censée arrêter Vladimir Poutine s’il mettait un pied sur son sol. Pretoria refuse de condamner Moscou depuis le début de la guerre en Ukraine, affirmant adopter une position neutre et vouloir favoriser le dialogue, ce qui irrite nombre d’occidentaux sur la scène internationale.

«La participation du président Macron, si elle devait avoir lieu, constituerait une première dans les pratiques adoptées jusqu’ici aux sommets des Brics», a indiqué Naledi Pandor.

«C’est l’hôte qui détermine qui doit être invité», a-t-elle ajouté, précisant que la décision appartient au président sud-africain Cyril Ramaphosa. Les Brics regroupent cinq pays: l’Afrique du Sud, le Brésil, la Chine, l’Inde et la Russie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *