samedi, juin 22

Pékin a enregistré la journée la plus chaude depuis 2000 pour une mi-juin

Une température de 39,4°C a été enregistrée dans la capitale chinoise, Pékin, battant le record du 13 juin 2000 établi à 39,1°C.

Un record de température a été franchi le 16 juin dans la capitale chinoise avec 39,4°C enregistrés, au moment où une partie de la Chine subit une vague de chaleur. Des températures élevées dans le pays ne sont pas inhabituelles en été, notamment dans le Sud et l’Ouest aride.

Pékin habitué à la chaleur fait face à des températures extrêmes

Généralement, les habitants de Pékin sont également habitués à la chaleur à cette période de l’année. Mais la Chine fait face ces derniers mois à des conditions météorologiques extrêmes et des températures localement inhabituelles. Celles-ci sont exacerbées par le changement climatique selon des scientifiques.

«Vers 14h30 (8h30, heure de Paris), la température à l’Observatoire de la banlieue sud de Pékin a atteint 39,4°C, battant le record pour une mi-juin», a indiqué le service météorologique de Chine. Le précédent remontait au 13 juin 2000 (39,1°C), a-t-il précisé sur le réseau social Weibo.

Cette annonce a été faite au moment où la ville de Pékin est en alerte orange pour forte chaleur, le deuxième niveau le plus élevé en Chine, tandis qu’une partie de la province limitrophe du Hebei est en alerte rouge.

Les températures à Pékin resteront élevées jusqu’au 19 juin, avec au moins 37°C attendus, selon les services météorologiques. «Le public doit réduire ses activités en plein air et faire attention aux coups de chaleur», ont-ils préconisé.

A Pékin, la température sur le bitume a localement dépassé les 50°C, ce qui peut «facilement endommager les routes» et «causer des éclatements de pneus», a averti un météorologue cité par l’agence de presse, Xinhua.

Record enregistré dans huit capitales provinciales

Le 15 juin, huit capitales provinciales ont enregistré les températures les plus élevées de l’année, selon Chine nouvelle. En mai, la capitale économique Shanghai avait connu la journée de mai la plus chaude depuis plus d’un siècle (36,1°C).

Lire aussi : Shanghai a connu la journée la plus chaude en 100 ans

De plus, la Chine avait enregistré en 2022 son mois d’août le plus chaud depuis le début de ses relevés en 1961, après des semaines d’une canicule d’ampleur inédite.

Les Nations Unies ont averti que la période 2023-2027 sera avec une quasi-certitude la plus chaude jamais enregistrée sur Terre, en raison des gaz à effet de serre et du phénomène météorologique El Nino.

Les températures mondiales devraient bientôt dépasser l’objectif le plus ambitieux des accords de Paris sur le climat, a mis en garde l’Organisation météorologique mondiale (OMM).

Une partie de la Chine avait connu en début d’année un hiver inhabituellement rude. Un record de froid avait ainsi été battu dans la ville de Mohe (-53°C), à la frontière avec la Russie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *