A l’occasion du Sommet de l’ASEM, la Russie par la voix de son Premier ministre, Dmitri Medvedev, a indiqué que son pays « est opposé à l’internationalisation des litiges en mer de Chine méridionale ou à toute ingérence de forces extérieures à la région ».

Dimitri Medvedev a assuré du soutien de son pays lors d’un entretien avec son homologue chinois, Li Keqiang, en marge du 11e sommet du Dialogue Asie-Europe (ASEM) d’après Radio Chine Internationale.

La Russie « est favorable aux principes initiés par la Chine en vue de la résolution des différends », a indiqué le Premier ministre russe, qui a appelé à des négociations et des consultations bilatérales entre les parties directement concernées pour résoudre les différents en mer de Chine méridionale.

Concernant les relations bilatérales, Dmitri Medvedev et Li Keqiang ont convenu de renforcer la coopération économique et d’organiser une réunion régulière des Premiers ministres lors du 2nd semestre de cette année, en Russie.

« Avec des économies hautement complémentaires, la Chine et la Russie devraient accroître les investissements bilatéraux, améliorer les structures commerciales et les services financiers« , a souligné Li Keqiang.

Selon les médias chinois, le Premier ministre chinois a indiqué que « le commerce entre les deux pays ont montré des signes positifs, alors que les grands projets de coopération d’importance stratégique ont enregistré de grands progrès ».

En effet, le volume des échanges commerciaux bilatéraux a chuté de 29,3% en glissement annuel au cours des onze premiers mois de l’année 2015, pour atteindre 61,3 milliards de dollars (53,3 milliards d’euros).

La Chine est le 1er partenaire commercial de la Russie, et le commerce bilatéral a représenté 12% du commerce extérieur de la Russie en 2015, soit une hausse de 11,3% par rapport à l’année 2014.

Face à de tels chiffres, les deux pays souhaitent accroître ces échanges, en consolidant leur coopération « dans le domaine de l’énergie traditionnelle basée sur le principe du partage des risques et des bénéfices », a indiqué Li Keqiang.

Dmitri Medvedev a indiqué que « la Russie et la Chine jouissent d’un partenariat stratégique complet de coordination, comme le montrent la confiance politique mutuelle sans précédent et les échanges de haut-niveau fréquents ». Selon lui, les relations russo-chinoises se trouvent dans une bonne période et des progrès sont enregistrés dans les grands projets, a noté RCI.