En visite en Chine, le Premier ministre Hun Sen a tenu à apporter son soutien aux autorités chinoises, qui fait face à une épidémie de coronavirus 2019-nCoV, depuis décembre 2019.

Le président chinois Xi Jinping a déclaré que « c’est dans le besoin que l’on reconnaît ses vrais amis, alors que le peuple cambodgien se tient aux côtés du peuple chinois en ce moment spécial ».

Le roi du Cambodge Norodom Sihamoni et sa mère, l’ancienne reine Norodom Monineath Sihanouk, ont également fait part de « leur sympathie et leur soutien » à la Chine, selon le président Xi Jinping.

Le Premier ministre cambodgien a effectué une tournée spéciale en Chine le 5 février, signe de la confiance envers la Chine et sa capacité à maîtriser l’épidémie. Pour Xi Jinping, cette démarche montre « l’essence de la construction d’une communauté de destin entre les deux pays ».

Il a d’ailleurs ajouté que « nous continuerons de renforcer la coopération avec d’autres pays, notamment le Cambodge, de manière ouverte et transparente pour lutter efficacement contre l’épidémie et maintenir la sécurité sanitaire mondiale et régionale ».

« Nous prendrons bien soin des citoyens cambodgiens en Chine, dont les étudiants cambodgiens suivant un cursus en Chine, et protégerons leur vie et leur santé comme nous le faisons pour les citoyens chinois », a ajouté le président chinois.

De son côté, le Premier ministre Hun Sen a indiqué que « la Chine se trouve à un moment difficile et le peuple cambodgien se tient fermement aux côtés du peuple chinois pour affronter et surmonter les difficultés communes ».

Le gouvernement cambodgien n’a d’ailleurs pas interrompu les vols vers la Chine et n’a pas rapatrier ses ressortissants, suscitant de nombreuses critiques sur les réseaux sociaux. Cependant, ce dernier a été saluée par l’ambassadeur chinois au Cambodge, Wang Wentian.

Avant son arrivée en Chine, il avait expliqué que «la vraie maladie qui s’est récemment emparée de notre pays et qui continuent à provoquer la peur, trop de peur, ce sont les nouvelles irresponsables. Concernant le nouveau coronavirus en Chine, il n’est pas nécessaire d’interrompre les vols avec la Chine, car cela n’aura pour effet que de tuer l’économie cambodgienne et d’altérer les relations entre le Cambodge et la Chine. Aussi, il n’est pas nécessaire d’évacuer les étudiants cambodgiens ni les services consulaires et personnels de l’ambassade des autres régions de la Chine vers le Cambodge ».