L’activité dans les services a continué de progresser fortement en janvier, mais àune cadence légèrement ralentie, en raison de la guerre commerciale avec les Etats-Unis.

Selon le cabinet IHS Markit, l’indice des directeurs d’achat (PMI) pour les services s’est établi à 53,6 le mois dernier, contre 53,9 en décembre 2018 et 53,8 en novembre 2018. Cet indice PMI a été publié par le groupe de médias Caixin.

Ce secteur est crucial pour la seconde puissance économique mondiale, qui est en pleine transition économique. Les services continuent donc à progresser à un rythme soutenu. Un chiffre au-dessus de 50 témoigne d’une expansion de l’activité, et en-deçà d’une contraction.

« Les prestataires de services ont enregistré la plus forte augmentation des commandes à l’exportation depuis plus d’un an », a indiqué l’enquête de Caixin. « Le taux de création d’emplois a atteint un sommet en trois mois. »

Ce baromètre PMI, calculé de façon indépendante, est très suivi par les acteurs économiques et politiques. Les services, vers lesquels la Chine entend rééquilibrer son modèle économique, constituent plus de la moitié de son PIB et sont un moteur de croissance essentiel.

Élaboré à partir d’un sondage d’entreprises, l’indice contraste avec la faiblesse du secteur industriel, confronté à la guerre commerciale en cours entre Beijing et Washington.

A lire aussi : Production manufacturière : bilan milité

Un autre indice publié par Caixin montre une nouvelle contraction inquiétante de l’activité manufacturière le mois dernier. L’indice PMI manufacturier s’est établi à 48,3 points en janvier — son plus bas niveau depuis février 2016 — contre 49,7 en décembre.

Au total, l’indice composite PMI de Caixin, qui associe services et industrie manufacturière, s’est établi en janvier à 50,9, en repli par rapport aux 52,2 en décembre, a annoncé le groupe de média.