Depuis l’an 2000, les relations entre la Chine et l’Angola ont progressé, tant au profit de l’Empire du milieu que de l’Angola, qui s’est vu obtenir 6,9 milliards de dollars (6,5 milliards d’euros) d’Exim Bank of China entre 2000 et 2015.

D’après l’étude des politiques commerciales et financières de la Chine pour l’Afrique, le crédit consenti à l’Angola représentait 11% du financement total de la banque chinoise en Afrique. De plus, en 2015, l’Angola figurait en tête des exportateurs africains vers la Chine avec 16% du total des échanges.

Une aubaine pour l’Angola qui vient de décider d’alléger la pression fiscale sur le Fonds international de la Chine. En échange, Beijing a accordé une remise de deux dettes d’un montant total de

L’Angola accorde des allègements fiscaux

Un décret présidentiel angolais datant de fin mai, permet au groupe China International Fund (CIF) de bénéficier de plusieurs allègements fiscaux sur les 6 prochaines années.

Ce décret valide le contrat entre la CIF et l’Unité technique d’investissement privé (UTIP), permettant une réduction de 42,5% des paiements d’impôts sur les mutations foncières et les investissements du groupe.

Présent dans divers secteurs, CIF est aujourd’hui le n°1 chinois dans le pays, le Fonds chinois a déjà investi 694 millions de dollars (653 milliards d’euros) dans le condominium résidentiel Vila Pacífica à Viana, et un ensemble de 5 800 logements pour le compte du projet KK, à proximité de la localité de Kilamba.

La Chine efface les dettes angolaises

Beijing a accordé le 12 mai une remise de dette d’un montant de 97,37 millions de yuans (13,4 millions d’euros) équivalant à la valeur de deux prêts accordés à l’Etat angolais dans le cadre des accords de coopération économique et technique.

L’accord de remise de dette a été signée à Luanda, qui a également demandé à la Chine d’effectuer l’étude de faisabilité du Centre intégré de formation technologique.

« Les dépenses liées à l’étude de faisabilité de 1,3 million de yuans seront supportées en vertu de l’Accord portant sur la coopération technique et économique entre les gouvernements chinois et angolais, signé le 5 juin 2015« , a indiqué l’agence de presse angolaise, Angop.