dimanche, mars 24

Étiquette : commerce illégal

La bile d’ours préconisé contre le coronavirus
2019-nCoV, Animaux, SCI/TECH

La bile d’ours préconisé contre le coronavirus

Révélée par une enquête d’une agence environnementale britannique, l'annonce par le gouvernement de l'utilisation de la bile d'ours pour lutter contre le coronavirus, révèle l'ambivalence du gouvernement face à la régulation du trafic d’espèces protégées. Peu après l’irruption du SARS-CoV-2, et de l’épidémie de Covid-19, le gouvernement avait décrété la fermeture des marchés d'animaux sauvages, où achètent les viandes et produits d'animaux exotiques. Cette fermeture, tout comme lors de l’épisode du SARS en 2003, n’est que temporaire. Et elle ne s’accompagne pas d’une interdiction d’utilisation de ces mêmes ressources dans la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC). A lire aussi : « L’interdiction de consommation de la faune en Chine fonctionnera-t-elle? » Cependant, le gouvernement...
Ecriture d’un projet d’interdiction du commerce illégal d’animaux sauvages
POLITIQUE

Ecriture d’un projet d’interdiction du commerce illégal d’animaux sauvages

Les législateurs ont commencé ce 24 février à élaborer un projet de décision concernant l'interdiction globale du commerce illégal d'animaux sauvages et l'élimination des mauvaises habitudes de consommation d'animaux sauvages. Le but de cet texte est de sauvegarder la vie et la santé du peuple. Le projet a été soumis ce 24 février à la session bimestrielle du Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale. Le projet est composé de huit articles et se concentre sur la consommation jugée "imprudente" d'animaux sauvages par certaines personnes. Ce projet de loi vient de l'épidémie de nouveau coronavirus dont l'origine viendrait de la consommation de pangolin ou de serpent. Le projet vise à interdire complètement la consommation d'animaux sauvages et à réprimer le commerce illéga...
Le pangolin, protection et surveillance accrue
Animaux, SCI/TECH

Le pangolin, protection et surveillance accrue

Le gouvernement a décidé de renforcer la protection des pangolins qui se nourrissent de fourmis et de termites, protégeant ainsi les forêts, les digues et les barrages. Les pangolins sont les mammifères les plus victimes de trafic au monde. Raison pour laquelle, le gouvernement a décidé de mettre en place un programme de protection nationale de deuxième classe. Le pangolin est aussi classé au niveau de protection le plus élevé en vertu de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction. Cette convention interdit le commerce international de l'ensemble des huit espèces de pangolin. En effet, les pangolins font l'objet d'un commerce illégal, pour leur viande et leurs écailles qui auraient des qualités médicinales. Un ...
Afrique, Animaux, MONDE

Commerce d’ivoire, la Chine saluée pour son engagement

Le gouvernement a décidé d'interdire le commerce domestique de l'ivoire, après avoir interdit en février 2015 l'importation d'ivoire ouvragé durant un an.  Pour le bureau régional pour l'Afrique centrale de l'organisation non gouvernementale, WWF, il s'agit d'un "signal fort susceptible, avec celle également prise par les Etats-Unis, de permettre de réduire l'ampleur du trafic illégal observé autour de cette ressource et à l'origine d'un grand massacre d'éléphants en Afrique". Interrogé par l'agence Xinhua, Marc Languy, directeur régional adjoint pour l'Afrique chargé de la coordination des bureaux d'Afrique centrale de WWF (Worldwide Fund for Nature ou Fonds mondial pour la nature), a expliqué que "le fait que la Chine donne un signal fort que l'ivoire est un produit qu'il ne faut pas a...