jeudi, février 29

Étiquette : cosmétique

ECONOMIE

Le secteur chinois des soins atteindra 42,7 milliards en 2024

Le secteur des soins de la peau en Chine devrait passer de 212,6 milliards CNY (28,08 milliards €) en 2019 à 286,7 milliards CNY (38,43 milliards €) en 2024, avec un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 6,2%, selon GlobalData. Dans son rapport «China Skincare - Market Assessment and Forecasts to 2024», GlobalData, société leader de l'analyse, révèle que le secteur est fortement tiré par la croissance de la catégorie «soins des mains», qui devrait enregistrer le TCAC le plus rapide de 6,7% entre 2019 et 2024. La catégorie est suivie de près par la catégorie «soins du visage», qui devrait enregistrer un TCAC de 6,2% au cours des cinq prochaines années. Anchal Bisht, analyste consommateur chez GlobalData, a expliqué que "l'effet combiné de la tendance croissante à avoir une belle...
Feu vert pour de nouveaux tests cosmétiques sans animaux
Animaux, SCI/TECH

Feu vert pour de nouveaux tests cosmétiques sans animaux

Le gouvernement chinois a approuvé deux méthodes de tests scientifiques n’ayant pas recours aux animaux pour tester des produits cosmétiques en Chine. Les deux tests nouvellement approuvés, le test de réaction peptidique directe pour mesurer la sensibilisation de la peau, et le test d’exposition de courte durée pour analyser le potentiel d’irritation des yeux, permettront d’épargner à d’innombrables animaux l’agonie de se faire verser des substances au compte-goutte dans les yeux et de se les faire frotter sur la peau. Cette avancée majeure découle des recherches et études des experts scientifiques et des spécialistes de la réglementation de l’Institut pour les sciences in vitro (Institute for In Vitro Sciences, ou IIVS). L'institut a reçu un financement de PETA États-Unis pour ...
Le secteur du luxe à la conquête des jeunes
ECONOMIE

Le secteur du luxe à la conquête des jeunes

Le secteur du luxe peine à attirer les foules sur les réseaux sociaux, notamment chez les jeunes, mais désormais l’industrie se tourne vers les hommes, devenus férus de cosmétiques. Dior est devenu la première marque de luxe à avoir un compte officiel sur l'application de vidéos courtes Douyin. Malgré cette avancée sur les réseaux sociaux, la marque française n’a pas attiré les foules. Cela «ressemble beaucoup à ce qui s'est passé avec Burberry, la première marque à ouvrir une boutique de commerce en ligne sur Tmall (en 2014). Ce qui compte, ce n'est pas vraiment votre chiffre de ventes, ou combien d'adeptes vous avez attiré. On se souviendra toujours de Dior comme ayant été la première sur Douyin, et comment elle reste liée aux jeunes», a expliqué Alina Ma, directrice de recherche a...