vendredi, mai 24

Étiquette : cyber-espionnage

Tout savoir du «Made in China 2025»
Chine-Etats-Unis, Comprendre la Chine

Tout savoir du «Made in China 2025»

Par Anna Kučírková - Soucieux de devenir une force dominante dans l'industrie manufacturière mondiale de haute technologie, le gouvernement chinois a lancé ce qu'on appelle "Made in China 2025". En utilisant des subventions, en mobilisant des entreprises d'État et en poursuivant l'acquisition de propriété intellectuelle, le programme vise à rattraper, puis à surpasser les prouesses technologiques occidentales dans les industries avancées. Cependant, Washington soutient que la politique chinoise repose sur le traitement discriminatoire des investissements étrangers, des transferts de technologie forcés, du vol de propriété intellectuelle et du cyberespionnage, entre autres. Cela a conduit à un resserrement de la surveillance des investissements étrangers, intensifiant le débat sur l...
USA/Chine : vers une entente sur le cyberespace
Amériques, Médias/Net, MONDE

USA/Chine : vers une entente sur le cyberespace

Le 23 septembre 2015, Xi Jinping a assuré que "la Chine est un fervent défenseur de la cybersécurité. C'est aussi une victime du piratage". Un accord pourrait voir le jour avec les Etats-Unis dans le domaine. A l'occasion d'un séminaire devant des centaines d'hommes d'affaires américains à Seattle, le président chinois a garanti que son pays n'était engagé "en aucune manière" dans des opérations de piratage et de cyber-espionnage, et qu'il "n'encourage ou ne soutient de telles tentatives par qui que ce soi". Depuis plusieurs années, Washington fait pression sur la Chine pour qu'elle prenne des mesures contre des hackers, accusés de voler des informations confidentielles ou brevetées par des entreprises américaines en s'introduisant dans leurs systèmes informatique. En réponse, Xi Jinpi...
Xi Jinping tente de rassurer les américains
Amériques, MONDE

Xi Jinping tente de rassurer les américains

La visite de Xi Jinping aux États-Unis, du 22 au 25 septembre, devrait apaiser les tensions entre les deux puissances économiques mondiales. D'un côté, Washington est inquiet des soubresauts de l'économie chinoise, raison pour laquelle les autorités américaines attendent des gestes forts de la part des autorités chinoises pour apaiser les marchés et réévaluer le yuan. En pleine tempête, le Premier ministre Li Keqiang avait assuré de la solidité de l'économie chinoise. D'ailleurs, lors du Forum d'été de Davos à Dalian, le Premier ministre avait affirmé que "le gouvernement a pris des mesures pour stabiliser le marché et empêcher la propagation des risques, nous avons supprimé la possibilité de tout risque systémique". Il avait également indiqué qu'"il y a une stabilité globale dans les perf...