jeudi, mai 23

Étiquette : économie de marché

La Chine dément le rapport américain sur son bilan à l’OMC
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

La Chine dément le rapport américain sur son bilan à l’OMC

"Le fait que les Etats-Unis qualifient le système économique chinois de "non-marchand" n'a aucun fondement en termes de règles économiques et commerciales internationales, et est complètement faux", a déclaré le ministère chinois du commerce. Gao Feng, porte-parole du ministère, a réagit à la publication du rapport du Bureau du représentant américain au Commerce, selon lequel les Etats-Unis ont besoin de trouver de nouvelles stratégies et de moderniser leurs outils commerciaux intérieurs afin de faire face aux "politiques et pratiques non marchandes dirigées par l'Etat" de la Chine. Le texte de 72 pages, rédigés par les services de Katherine Tai, la représentante américaine au Commerce, font état d'un bilan négatif de l'évolution de la Chine du point de vue commercial au sein de l'Or...
La Chine ne veut plus de son statut d’économie de marché
ECONOMIE

La Chine ne veut plus de son statut d’économie de marché

La Chine n’a pas relancé sa plainte contre l’Union européenne, arguant qu'elle n’est pas considérée comme une économie de marché. Sans son statut d’économie de marché, les partenaires commerciaux de la Chine pourront lui imposer des taxes antidumping. La Chine avait jusqu’au 15 juin 2020 pour relancer sa plainte déposée contre l’Union européenne auprès de l’Organisation mondiale du commerce (OMS). Le gouvernement chinois s’est abstenu, validant ainsi le fait qu’elle n’est pas considérée comme une économie de marché. Lorsque la Chine adhère à l’OMC, en 2001, les pays membres lui donnaient quinze ans pour obtenir ce statut. Après de nombreuses luttes diplomatiques, interpellations et dénonciations, la Chine est parvenue à obtenir le statut d'économie de marché. Ce statut oblige la C...
Paris et Berlin veulent plus d’ouverture de la Chine
Europe, MONDE

Paris et Berlin veulent plus d’ouverture de la Chine

L'Allemagne et la France ont appelé les autorités chinoises à faire plus d'efforts pour que les entreprises européennes soient traitées sur un pied d'égalité avec les chinoises. Lees deux pays ont souhaite des «mesures concrètes et systématiques», allant au-delà d'un ajustement des droits de douane. Dans une tribune commune publiée ce 1er novembre dans le journal économique Caixin, les ambassadeurs de France et d'Allemagne en Chine déclarent que les entreprises européennes doivent jouir en Chine des mêmes opportunités que les sociétés chinoises en Europe. Ce texte est publié quelques jours avant l’ouverture de l’Exposition internationale d’importation de Chine, qui se tiendra à Shanghai. Cet événement vise à prouver que la Chine souhaite aider à réduire les déficits commerciaux des a...
Arbitrage mit en place dans le différent Chine-UE
ECONOMIE, Europe

Arbitrage mit en place dans le différent Chine-UE

Beijing a obtenu de l'Organisation Mondiale du Commerce la mise en place, en son sein, d'un groupe d'experts, dans le but d'arbitrer le différend commercial qui l'oppose à Bruxelles. L'Union européenne a engagé des mesures antidumping contre les importations chinoises. La Chine a formulé une 1ère demande de panel le 21 mars, mais la demande avait été refusée par l'UE. Selon les règles de l'OMC, la 2nde demande est automatiquement acceptée. La Chine a dénoncé à plusieurs reprises les mesures anti-dumping de Bruxelles, souhaitant être traitée comme "une économie de marché", statut plus favorable que l'actuel, ce que refusent l'UE et les Etats-Unis. D'ailleurs, l'UE a ajouté une clause de "distorsion de marché", dans les nouvelles armes anti-dumping, présentées en novembre 2016. En e...
Beijing et Bruxelles s’attèlent à être sur la même longueur d’onde
Europe, MONDE

Beijing et Bruxelles s’attèlent à être sur la même longueur d’onde

La Chine et l'Union européenne veulent accélérer les échanges, afin de contrer les prochaines mesures économiques envisagées par Donald Trump, cependant, cela passe par la reconnaissance du statut d'économie de marché par l'UE pour Beijing. Lors de sa visite en Europe, le ministre des affaires étrangères, Wang Yi, a rencontré avec Sigmar Gabriel, vice-chancelier et ministre des Affaires étrangères d'Allemagne, qui lui a assuré que Berlin apporterait "son aide à la promotion des négociations sur le traité bilatéral d'investissement Chine-UE". Un sommet plus tôt que d'habitude Cette année, la Chine et l'Union européenne vont tenir leur Sommet annuel, plus tôt, afin d'aborder des questions sensibles et cruciales à l'heure actuelle : libre-échange, mondialisation et les défis de l...
La Chine saisi l’OMC contre l’UE et les Etats-Unis
ECONOMIE

La Chine saisi l’OMC contre l’UE et les Etats-Unis

Beijing a porté plainte devant l'Organisation mondiale du commerce (OMC) contre l'Union européenne et les États-Unis afin d'obtenir le "statut d'économie de marché", qui lui est refusé par ces derniers. Cette décision intervient après le dépassement de la date-butoir du 11 décembre, devrait faire de la Chine une économie de marché. En effet, lors de son adhésion à l'OMC en 2001, le pays a été enregistré comme "économie non marchande", pour une durée de 15 ans. Mais face aux réticences de Washington et Bruxelles, le ministère du Commerce a décidé d'agir. Depuis le 9 décembre, ce dernier a indiqué que le gouvernement allait prendre les "mesures nécessaires pour défendre ses droits légaux si les membres de l'OMC continuent d'utiliser une clause d'économie de non-marché pour évaluer les ...
La Chine, une économie de marché peu reconnue
ECONOMIE

La Chine, une économie de marché peu reconnue

Dimanche 11 décembre, la Chine est officiellement devenue une "économie de marché", mais de nombreux pays ont décidé de ne pas la reconnaître en tant que telle. Certains d'entre eux estiment que Beijing ne répond pas aux critères formels d’une économie de marché : l’Etat contrôle et subventionne ses entreprises, fixe les prix sur son marché, s’oppose à toute concurrence étrangère sur son sol, intervient sur les marchés financiers ou encore manipule son taux de change. Pays membre du groupe BRICS, le Brésil, par la voix de ces industriels rejette ce statut, car "la Chine n'est pas une économie de marché!", a affirmé la Confédération brésilienne des Industries (CNI) dans un communiqué. "En Chine, il y a encore des secteurs avec des prix artificiellement bas en raison des interventions ...
Pascal Lamy conseille à Beijing d’agir en faveur du libre-échange
ECONOMIE

Pascal Lamy conseille à Beijing d’agir en faveur du libre-échange

A l'occasion d'une conférence à l'Institut d'études financières Chongyang, l'ancien directeur de l'Organisation Mondiale du Commerce, Pascal Lamy, a vivement conseillé le gouvernement chinois de "mette en pratique son discours" d'ouverture des échanges commerciaux. Face aux Etats-Unis, l'Union européenne et la Chine "deviennent les principaux acteurs internationaux défendant l'ouverture des échanges commerciaux", a estimé ce dernier. "Mais il faudrait que les mots soient suivis, davantage qu'auparavant, par des réformes d'ouverture des échanges: Pékin en parle beaucoup, il est temps de passer à l'action. Maintenant", a-t-il insisté. En tant que commissaire européen au Commerce, Pascal Lamy avait présidé les négociations ayant permis l'entrée de la Chine dans l'OMC en 2001.  Dans ...