lundi, mars 4

Étiquette : Interpole

La Chine émet de «vive protestation» contre le vote du Sénat français sur Taïwan
Europe, TAIWAN

La Chine émet de «vive protestation» contre le vote du Sénat français sur Taïwan

L'ambassade de Chine en France a émit une «vive protestation» et exprimé sa «ferme opposition» le 7 mai, après l'adoption la veille par le Sénat français d'une résolution favorable à la participation de Taïwan à certaines organisations internationales. La résolution a été très largement adoptée le 6 mai par les sénateurs, qui se sont dits favorables à la participation de Taïwan aux travaux de l'Assemblée mondiale de la santé de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques ainsi qu'Interpol. La résolution est «manifestement en violation du principe d'une seule Chine et constitue une ingérence flagrante dans les affaires intérieures de la Chine», selon un...
L’ex-président chinois d’Interpol plaide coupable de corruption
Police et Justice, SOCIETE

L’ex-président chinois d’Interpol plaide coupable de corruption

Meng Hongwei, 65 ans, a "fait montre de repentance" pour avoir accepté 14,46 millions de yuans (1,86 million d'euros) de pots-de-vin, a indiqué le Tribunal populaire intermédiaire n°1 de Tianjin. La disparition de Meng Hongwei avait défrayé la chronique LIEN Il avait disparut d'Interpol en septembre 2018, ne donnant aucunes nouvelles de lui après avoir quitté Lyon. "Le verdict sera annoncé à une date ultérieure", selon la même source, son procès n'ayant apparemment duré qu'une demi-journée. "De 2005 à 2017, l'accusé Meng Hongwei a profité de ses fonctions et de ses pouvoirs (…) afin d'aider des entreprises dans leurs affaires et des individus à obtenir des promotions hiérarchiques" contre rémunération, a écrit le tribunal. "Il a fait une déclaration finale, lors de laquelle il a...
L’épouse de l’ex-patron d’Interpol obtient l’asile, Beijing proteste
Europe, MONDE

L’épouse de l’ex-patron d’Interpol obtient l’asile, Beijing proteste

L’épouse de l’ex-président d’Interpol, Meng Hongwei, détenu actuellement pour corruption, a obtenu l’asile politique en France, a annoncé son avocat le 13 mai. De son côté, le gouvernement chinois a dénoncé une violation des procédures légales. «Si la femme de Meng Hongwei déposait une demande d’asile politique en France, cela constituerait un abus total de la procédure française», a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Geng Shuang. «Une bonne confiance politique est la base d’un développement stable et sain des relations sino-françaises. Nous espérons que dans ce cas, tant la Chine que la France pourront traiter cette affaire conformément à la loi et de façon appropriée, sur la base d’une bonne coopération», a poursuivi Geng Shuang. Revenant sur les p...