vendredi, juin 14

Étiquette : Kashgar

Retour à la délation au Xinjiang
Police et Justice, RÉGIONS SPÉCIALES, SOCIETE, Xinjiang

Retour à la délation au Xinjiang

Les autorités de la localité de Hotan au Xinjiang ont annoncé l'octroi de 2'000 yuans (275€) pour dénonciation d'un jeune homme ayant une barbe pouvait être le signe d'une dérive islamiste. Pour financer ces récompenses dites "anti-terroristes", le gouvernement municipal a mit en place un fonds de 100 millions de yuans (13,7 millions d'euros). Ces récompenses pourront atteindre 5 millions de yuans pour la révélation d'un projet d'attentat ou pour quiconque "frappe, tue, blesse ou maîtrise des émeutiers", a précisé Le Quotidien de Hotan. "Dénoncer des extrémistes religieux utilisant faussement la religion pour perturber le fonctionnement des mécanismes judiciaires, administratifs, éducatifs ou autres, ou nuire aux lois du pays" pourra rapporter jusqu'à 1 million de yuans. Signaler un ...
Accès direct à l’Océan Indien pour la Chine
Asie/Pacifique, MONDE

Accès direct à l’Océan Indien pour la Chine

Le corridor économique sino-pakistanais a été inauguré en novembre, reliant la ville de Kashgar, au Xinjiang, jusqu'au port de Gwadar, il ouvre sur le golfe Persique et le détroit d’Ormuz, et permet à la Chine d'accéder à l'Océan indien, sans passer par des couloirs occidentaux. Long de 2 000 kms, passant par l'une des branches de l'ancienne Route de la Soie, ce corridor permet fait gagner énormément de temps à la Chine, qui peut exporter ses marchandises vers le Moyen-Orient. Avec un gain de près de 10 000 kms, Beijing est désormais moins dépendante des routes maritimes passant par le détroit de Malacca, pour ses importations de pétrole du Moyen-Orient. Le bon côté, pour le Pakistan, est que le Corridor économique sino-pakistanais (CPEC), englobe d'autres projets d'envergure, com...
Regard d’un jeune photographe sur le Xinjiang
RÉGIONS SPÉCIALES, Xinjiang

Regard d’un jeune photographe sur le Xinjiang

Traduction du New York Times (en chinois) par notre stagiaire, Julie - Dans l’extrême Ouest, pendant plus de 2 millénaires, Kachgar a servi d’oasis le long de la Route de la Soie. Elle reliait les empires de l’Est à l’Asie centrale, jusqu’à la Perse et au-delà. Située dans un désert sec et rude, la cité a été alternativement régie par la Chine, la Mongolie, la Turquie et le Tibet. Au 21ème siècle, la population Ouïghour, principalement musulmane, a souffert sous le contrôle chinois. Cela a donné lieu à des protestations, des attaques violentes et des mesures gouvernementales sévères contre l’expression religieuse et l’expression ethnique. Après le soulèvement des Ouïghours en 2009, le gouvernement chinois a essayé d’atténuer le mécontentement de la population à travers un plan de relance ...