dimanche, mars 24

Étiquette : particules fines

Séoul propose une hotline sur les «particules fines» avec la Chine
Asie/Pacifique, Environnement, MONDE

Séoul propose une hotline sur les «particules fines» avec la Chine

La ministre de l'Environnement Han Jeoung-ae s'est entretenue avec son homologue chinois, Huang Runqiu, le 16 mars 2021 à Séoul, pour discuter des questions urgentes liées à la pollution atmosphérique aux particules fines. Séoul et les zones voisines ont été recouvert par des niveaux élevés de particules fines depuis le milieu de la semaine dernière. Selon le ministère sud-coréen de l'environnement, une grande partie de la pollution proviendrait de Chine. Les deux ministres sont convenus que pour résoudre le problème des poussières fines, la Chine et la Corée du sud doivent y porter un intérêt particulier et travailler ensemble. Il s'agissait de la première fois que les ministres ont tenu des pourparlers depuis la prise de fonction de Han Jeoung-ae en janvier, selon le ministère d...
Une tour pour épurer l’air
Environnement, TERRE

Une tour pour épurer l’air

La ville de Xian abrite une tour de 100 mètres de haut destinée à luter contre la pollution. Cette tour assure une circulation de l’air dans son unité de traitement par convection naturelle. Créée par Junji Cao, chercheur de la Chinese Academy of Sciences et expert en chimie de l'atmosphère, cette tour d'épuration de l'air assure une circulation de l'air dans son unité de traitement par convection naturelle, donc sans faire appelé à un système de soufflerie. La base de l'édifice s'entoure d'une immense verrière d'une surface équivalente à la moitié d'un terrain de football qui, par effet de serre, chauffe l'air. L’air réchauffé s’engouffre dans la cheminée par convection. Alors l’air chaude plus léger que l’air froid s’élève naturellement. Dans cette immense cheminée l’air travers...
La Chine « est en train de gagner sa guerre à la pollution »
Environnement, TERRE

La Chine « est en train de gagner sa guerre à la pollution »

D’après l’étude de l'Université de Chicago, la Chine, premier pollueur mondial, "est en train de remporter la guerre contre la pollution" atmosphérique, laissant présager une hausse de l'espérance de vie de plus de deux ans. A partir de données collectées par 200 récepteurs répartis dans tout le pays, l'Université de Chicago a calculé le taux de particules fines, montrant une baisse de 32% entre 2013 et 2017. Les particules fines (PM 2,5) jouent un rôle dans les maladies cardiovasculaires et respiratoires, et le cancer. Si cette tendance se maintient, l'espérance de vie moyenne des chinois pourrait augmenter de 2,4 ans, selon l'étude.  "Il n'y a pas d'exemple d'un pays parvenant à une réduction aussi rapide de la pollution atmosphérique. C'est remarquable", a expliqué à l’Agence Fran...