La ministre de l’Environnement Han Jeoung-ae s’est entretenue avec son homologue chinois, Huang Runqiu, le 16 mars 2021 à Séoul, pour discuter des questions urgentes liées à la pollution atmosphérique aux particules fines.

Séoul et les zones voisines ont été recouvert par des niveaux élevés de particules fines depuis le milieu de la semaine dernière. Selon le ministère sud-coréen de l’environnement, une grande partie de la pollution proviendrait de Chine.

Les deux ministres sont convenus que pour résoudre le problème des poussières fines, la Chine et la Corée du sud doivent y porter un intérêt particulier et travailler ensemble.

Il s’agissait de la première fois que les ministres ont tenu des pourparlers depuis la prise de fonction de Han Jeoung-ae en janvier, selon le ministère de l’Environnement.

«La ministre Han a fait part au ministre Huang de l’inquiétude de notre peuple concernant les particules fines à haute concentration et a suggéré d’ouvrir une ligne directe qui aidera les hauts responsables des deux pays, y compris les ministres, à partager d’urgence leurs réponses et à renforcer la coopération dans le cas où une haute concentration en poussières fines est prévue», a-t-il indiqué dans un communiqué de presse.

Huang Runqiu a noté que la Chine a annoncé lors de sa récente session de l’Assemblée nationale populaire un plan quinquennal comprenant des mesures visant à réduire fondamentalement la pollution atmosphérique aux particules fines.

Lire aussi : La Chine se dirige vers un développement vert et axé sur les personnes

Les deux ministres sont convenus de travailler à la création d’une ligne directe dans le cadre du plan bilatéral 2021 sur la pollution de l’air, a déclaré le ministère. Ils ont également discuté des domaines de coopération pour atteindre la neutralité carbone, notamment le lancement d’un organe consultatif bilatéral sur le sujet au premier semestre de cette année.

En outre, la Chine et la Corée du sud sont convenus de travailler ensemble pour produire des résultats sur la scène mondiale, comme lors de la COP26, Conférence des Nations unies sur les changements climatiques, prévue en novembre en Ecosse.