vendredi, février 9

Étiquette : principe d’une seule Chine

Taiwan : La Chine appele le G7 à respecter le principe d’une seule Chine
MONDE, TAIWAN

Taiwan : La Chine appele le G7 à respecter le principe d’une seule Chine

Wang Wenbin, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, a rappelé le 17 avril que la question de Taiwan était une affaire intérieure de la Chine, exhortant les pays du G7 à respecter sans équivoque le principe d'une seule Chine. Wang Wenbin a souligné qu'il n'y avait qu'une seule Chine dans le monde, que Taiwan était une partie inaliénable du territoire chinois, et que le gouvernement de la République populaire de Chine était le seul gouvernement légitime représentant l'ensemble de la Chine. "Les pays concernés doivent reconnaître que la question de Taiwan est une affaire intérieure de la Chine qui ne souffre aucune ingérence extérieure", a déclaré le porte-parole de la diplomatie chinoise. Selon ce dernier, bien que la Chine continentale et Taiwan ne se sont pas e...
Taïwan dénonce «des pressions immenses» de la part de Beijing
TAIWAN

Taïwan dénonce «des pressions immenses» de la part de Beijing

La dirigeante de Taïwan Tsaï Ing-wen a appelé le 25 juin la communauté internationale à «contenir» les ambitions de la Chine, en prenant la défense des Droits de l’homme, estimant que son voisin est «une menace internationale pour la démocratie», selon l’AFP. Dans une interview accordée à l’Agence France Presse, la dirigeante de la République de Chine a assuré que l'île est soumise à des «pressions immenses» venues de l'autre rive du détroit de Formose. «C'est un défi pour la région et pour le monde entier» La présidente, issue du Parti démocratique progressiste, a expliqué que l’influence de la Chine «n'est pas seulement un défi pour Taïwan, c'est un défi pour la région et pour le monde entier. Parce que aujourd'hui, c'est Taïwan, mais demain n'importe quel autre pays pourrait av...
L’OMS refuse la participation de Taïwan à l’AMS
TAIWAN

L’OMS refuse la participation de Taïwan à l’AMS

Les autorités taïwanaises ont accusé l'Organisation mondiale de la santé (OMS) de succomber à la pression politique de la Chine continentale après le refus de l’organisation de l’inviter en tant qu’observateur à l’Assemblée Mondiale de la Santé (AMS). D’après l’agence de presse, Xinhua, le gouvernement chinois a usé de son influence pour empêcher Taïwan d’intégrer les hautes instances internationales, depuis mai 2016. En effet, Beijing attend de la dirigeante de Taïwan, Tsai Ing-wen, qu’elle reconnaisse le principe d’une seule Chine, En 2017, Taïwan n’a pas pu accéder pour la première en 8 ans à l'Assemblée mondiale de la Santé (AMS), la principale réunion de l'OMS. Cette dernière se tiendra à Genève du 21 au 26 mai et la date limite d'inscription en ligne a expiré le 7 mai sans que ...
Le gouvernement taïwanais a appelé l’OMS à l’inclure
TAIWAN

Le gouvernement taïwanais a appelé l’OMS à l’inclure

«Taïwan est désireux et capable de contribuer à renforcer les réseaux de prévention mondiaux à travers une participation à l’Assemblée mondiale de la santé» (AMS), l’organe décisionnel de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a déclaré le 19 avril le Premier ministre, Lai Ching-te. Ce dernier a souhaité l’introduction de la République de Chine à la 71ème AMS, dont la réunion est prévue à Genève du 21 au 26 mai 2018. Selon lui, cela permettrait de renforcer les protections contre les maladies transmissibles, estimant aussi qu’en «tant que membre responsable de la communauté internationale, le pays s’engage à préserver la sécurité sanitaire globale». La volonté du Premier ministre vient de l’aggravation du nombre de cas de rougeole sur le territoire. En effet, d’après le Centre po...
Le Parlement européen appelle à la libération de Lee Ming-che
RÉGIONS SPÉCIALES, TAIWAN

Le Parlement européen appelle à la libération de Lee Ming-che

« Lee Ming-che est détenu par les autorités chinoises car il a exercé son droit à la liberté d’expression et d’opinion », a déploré Christos Stylianides, commissaire européen en charge de l’aide humanitaire et de la gestion des crises, lors d’une séance au Parlement. En juin, le gouvernement chinois avait confirmé le placement en détention de l’activiste taïwanais des droits de l'homme, Lee Ming-che, soupçonné de mener des activités mettant en danger la sécurité nationale chinoise. « Lee Ming-che est en bonne santé », assure un porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères qui n'a pas donné de détails sur la situation de l'opposant. Lee Ching-yu, l'épouse de l'activiste emprisonné, avait indiqué avoir perdu le contact avec son mari depuis le 19 mars, après qu'il fut en...
Panama se détourne de Taïwan
RÉGIONS SPÉCIALES, TAIWAN

Panama se détourne de Taïwan

Beijing a réussi un nouveau coup diplomatique en établissant des relations avec le Panama, ancien allié de Taïwan. Après la rupture des relations diplomatiques avec Sao Tomé et Principe, Taïwan ne compte plus désormais que 20 partenaires, parmi lesquels le Vatican et des petits pays situés pour la plupart dans le Pacifique ou en Amérique latine. Beijing est ravie Le ministre chinois des affaires étrangères Wang Yi et son homologue panaméen Isabel Saint Malo de Alvarado ont signé un  communiqué formalisant l'établissement des relations et précisant que le "Panama rompt aujourd'hui même ses relations diplomatiques" avec Taïwan "et s'engage à cesser toute relation ou tout contact officiel avec Taïwan". Selon le document, la Chine et la République du Panama, « conformément aux intérê...