lundi, mars 25

Étiquette : semi-conducteurs

La Chine prévoit plus de 130 milliards d’investissements dans les semi-conducteurs
ECONOMIE

La Chine prévoit plus de 130 milliards d’investissements dans les semi-conducteurs

La Chine se prépare à investir plus de 1 billion de yuans (136 milliards d'euros) dans un programme visant à soutenir le secteur des semi-conducteurs. La Chine tient ainsi à contrer les restrictions imposées par les États-Unis pour ralentir son développement technologique, selon trois sources de l'agence de presse, Reuters. La Chine a finalement réagit face aux réglementations américaines et aux restrictions affectant ses géants. Pékin va déployer l'un de ses dispositifs d'incitation fiscale les plus importants sur les cinq prochaines années, sous forme de subventions et de crédits d'impôt, pour soutenir la production de semi-conducteurs et la recherche scientifique en Chine. Un plan de 136 milliards d'euros, qui, selon les sources, pourrait être mis en œuvre dès le premier trimestre...
Taïwan vante ses semi-conducteurs durant une visite du gouverneur de l’Indiana
Chine-Etats-Unis, TAIWAN

Taïwan vante ses semi-conducteurs durant une visite du gouverneur de l’Indiana

Taïwan veut s'assurer que ses partenaires disposent d'un approvisionnement fiable en semi-conducteurs, a déclaré la dirigeante Tsai Ing-wen au gouverneur de l'État américain de l'Indiana, Eric Holcomb. Il s'agit de la troisième visite d'une délégation américaine sur l'île en un mois, menée cette fois-ci par le gouverneur républicain Eric Holcomb, après la brève visite de la présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi, et celle du sénateur Ed Markey une semaine plus tard. Retrouvez l'ensemble des articles autour de la visite de Nancy Pelosi à Taiwan La Chine n'a pour l'instant pas commenté la visite d'Eric Holcomb. Le gouverneur américain va rencontrer des représentants d'entreprises taïwanaises de semi-conducteurs, dans le cadre d'une expansion des liens entre son État...
Une société taïwanaise ne vendra plus de puces à Huawei
TAIWAN

Une société taïwanaise ne vendra plus de puces à Huawei

Taiwan Semiconductor Manufacturing Co. (TSMC), le plus grand fabricant de puces sous contrat au monde, ne sera pas en mesure de fournir des puces au géant chinois des télécommunications, Huawei Technologies. TSMC de vendra donc plus de puces à Huawei Chine au quatrième trimestre en raison de l'interdiction américaine. TSMC a arrêté les livraisons à Huawei le 15 septembre conformément à l'interdiction du département américain du Commerce. Lire aussi : Washington durcit ses sanctions contre Huawei En mai, le département du commerce a interdit aux fabricants de puces mondiaux qui utilisent la technologie américaine de fournir des semi-conducteurs à Huawei. La période de grâce pour les restrictions a pris fin à la mi-septembre, a déclaré Caixin. Lire aussi : La société américaine Q...