Taiwan Semiconductor Manufacturing Co. (TSMC), le plus grand fabricant de puces sous contrat au monde, ne sera pas en mesure de fournir des puces au géant chinois des télécommunications, Huawei Technologies.

TSMC de vendra donc plus de puces à Huawei Chine au quatrième trimestre en raison de l’interdiction américaine. TSMC a arrêté les livraisons à Huawei le 15 septembre conformément à l’interdiction du département américain du Commerce.

Lire aussi : Washington durcit ses sanctions contre Huawei

En mai, le département du commerce a interdit aux fabricants de puces mondiaux qui utilisent la technologie américaine de fournir des semi-conducteurs à Huawei. La période de grâce pour les restrictions a pris fin à la mi-septembre, a déclaré Caixin.

Lire aussi : La société américaine Qualcomm veut vendre ses puces à Huawei

Avant les sanctions américaines, Huawei était le deuxième client de TSMC, utilisant ses puces informatiques pour les smartphones, stations de base et serveurs haut de gamme de Huawei.

Les analystes ont déclaré que TSMC était en mesure de compenser ses pertes de ventes Huawei en réaffectant la production à d’autres clients. Le nouvel iPhone 12 d’Apple Inc. utilise une puce A14 fabriquée par TSMC.