jeudi, juin 20

Étiquette : Sensaku

Le Japon a protesté contre l’installation par la Chine d’une bouée dans la ZEE près des îles Senkaku/Diaoyu
Asie/Pacifique, Mers de Chine, MONDE

Le Japon a protesté contre l’installation par la Chine d’une bouée dans la ZEE près des îles Senkaku/Diaoyu

Le gouvernement japonais a déclaré qu'il avait déposé une protestation auprès de la Chine contre l'installation d'une bouée à l'intérieur de la Zone Économique Exclusive (ZEE) du Japon, près des îles Senkaku-Diaoyu, dans la mer de Chine orientale, et qu'il exigeait le retrait immédiat de l'objet. Le secrétaire en chef du Cabinet, Hirokazu Matsuno, a déclaré lors d'une conférence de presse que la loi chinoise était incompatible avec le droit international. La bouée a été trouvée en juillet près des îlots inhabités, contrôlés par le Japon et revendiqués par la Chine. La Chine a intensifié ses activités militaires et son affirmation maritime dans les mers de Chine orientale et méridionale, le Japon proteste contre les intrusions répétées de navires chinois dans les eaux japonaises autou...
La Japon maintient son soutien à Taïwan
TAIWAN

La Japon maintient son soutien à Taïwan

Le Japon a multiplié les soutiens à la République de Chine, en adoptant une résolution en faveur de la participation de Taiwan à l’Assemblée mondiale de la santé (AMS), et en soulignant "l'importance de la paix et de la stabilité à travers le détroit de Taiwan". Le 11 juin, la Chambre des conseillers, la chambre haute de la Diète du Japon, a adopté à l’unanimité une résolution en faveur de la participation de Taiwan à l’Assemblée mondiale de la santé (AMS), l’organe décisionnel de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). A Taipei, le ministère des Affaires étrangères a chaleureusement salué «ce vote et exprimé sa sincère gratitude aux parlementaires nippons». Cette résolution appelle tous les pays membres de l’OMS à accepter à partir de 2022 la participation de Taiwan à l’AMS et...
La Chine met en garde le Japon contre l’imposition de sanctions contre le Xinjiang
Asie/Pacifique, MONDE

La Chine met en garde le Japon contre l’imposition de sanctions contre le Xinjiang

La Chine a mis en garde le Japon contre l'imposition de sanctions la situation dans la région autonome du Xinjiang et à Hong Kong, avant les discussions cruciales de haut niveau entre Tokyo et Washington. Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a eu des entretiens téléphoniques de 90 minutes avec son homologue japonais Toshimitsu Motegi, a rapporté le South China Morning Post (SCMP). L'échange a eu lieu à la demande de la Chine, selon le ministère japonais des Affaires étrangères. Toshimitsu Motegi a alors exhorté la Chine à mettre un terme à ses intrusions illégales dans ses eaux territoriales autour des îles Senkaku dans la mer de Chine orientale et à s'attaquer aux problèmes des droits de l'homme au Xinjiang et à la situation politique actuelle à Hong Kong. Lire...
Le Japon demande à la Chine de mettre un terme aux intrusions à Senkaku/Diaoyu
Asie/Pacifique, Mers de Chine, MONDE

Le Japon demande à la Chine de mettre un terme aux intrusions à Senkaku/Diaoyu

Le ministre japonais des Affaires étrangères, Toshimitsu Motegi, a exhorté a Chine à mettre un terme à ses intrusions jugées «illégales» dans ses eaux territoriales autour des îles Senkaku dans la mer de Chine orientale et à aborder les problèmes des droits de l'homme au Xinjiang et les problèmes politiques en cours à Hong Kong. Lors d'une conversation téléphonique avec le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi qui a duré environ 90 minutes, Toshimitsu Motegi a exprimé «de vives inquiétudes» concernant les situations en cours en Chine, a rapporté l’agence de presse, Kyodo News. C'est la première fois que les deux ministres ont des entretiens depuis que Wang Yi s'est rendu au Japon en novembre de l'année dernière. Toshimitsu Motegi et Wang YI auraient également échangé de...
Les droits des pêcheurs taïwanais défendus dans les îles Diaoyu
Mers de Chine, TAIWAN

Les droits des pêcheurs taïwanais défendus dans les îles Diaoyu

Les pêcheurs taïwanais, notamment de la commune de Su’ao, ont protesté contre le changement de nom fait par la ville d’Ishigaki de sa commune de Tonoshiro en "Tonoshiro Senkaku" sur les îles contestées Diaoyu/Senkaku. Le conseil municipal d’Ishigaki dans l’archipel japonais d’Okinawa a voté le changement d’appellation officielle de sa commune de Tonoshiro, en "Tonoshiro Senkaku", afin de mettre en avant la souveraineté du Japon sur les îles Senkaku. Ces dernières sont aussi connues sous le nom chinois de Diaoyutai et revendiquées également par Taïwan et la Chine. Lire aussi : Taïwan proteste contre la nouvelle appellation des Diaoyutai par le Japon Les pêcheurs taïwanais, notamment de la commune de Su’ao, ont protesté contre ce changement de nom, qui prendra effet en octobre 2020....
Taïwan proteste contre la nouvelle appellation des Diaoyutai par le Japon
Mers de Chine, TAIWAN

Taïwan proteste contre la nouvelle appellation des Diaoyutai par le Japon

"Aucune action unilatérale ne changera le fait que les Diaoyutai appartiennent à Taïwan", a déclaré le ministère taïwanais des affaires étrangères. La République de Chine (Taïwan) a réaffirmé le 22 juin sa souveraineté sur les Diaoyutai, un archipel situé en mer de Chine orientale et actuellement contrôlé par le Japon. "Aucune action unilatérale ne changera le fait que les Diaoyutai appartiennent à Taïwan, a déclaré le ministère des Affaires étrangères", dans un communiqué. Ce dernier a été publié après la décision de la ville d’Ishigaki, dans la préfecture d’Okinawa au Japon, de rebaptiser son arrondissement de Tonoshiro en Tonoshiro Senkaku, du nom japonais des Diaoyutai. Lire aussi : Le Japon renomme ses îles Senkaku très contestées "Les îles Diaoyutai sont une partie intégr...
Li Keqiang va aussi rencontrer Shinzo Abe
Asie/Pacifique, MONDE

Li Keqiang va aussi rencontrer Shinzo Abe

Le Premier ministre chinois, Li Keqiang, est actuellement au Japon pour un sommet tripartite, avec le Japon et la Corée du sud. A cette occasion, il va rencontrer son homologue japonais après huit années de tension diplomatique. La visite de Li Keqiang «démontre la détermination de la Chine à remettre les relations entre les deux pays sur de bons rails» pour les médias chinois, qui ont déploré les «démarches provocatrices de Tokyo sur les questions territoriales et historiques». Les relations bilatérales s'étaient nettement dégradées en 2012 lorsque Tokyo avait «nationalisé» certaines de ces îles, sous le nom de Senkaku, et revendiqués par la Chine qui les appelle Diaoyu. Elles se sont depuis améliorées mais des tensions demeurent, notamment en raison des patrouilles maritimes réguli...