Taïwan dénonce une incursion de deux avions anti-sous marin dans la zone d’identification des défenses aériennes de Taïwan.

Les pilotes de ces deux avions ont été avertis par l’armée de l’air de quitter la zone, a déclaré le ministère taïwanais de la Défense, le jour de l’arrivée prévue d’un haut représentant américain.

Taïwan dénonce régulièrement des activités militaires croissantes de la Chine dans l’espace aérien et les eaux à proximité de l’île. Pour Taïwan, ces incursions sont une campagne menée par la Chine, afin de lui faire accepter la souveraineté chinoise.

La Chine considère Taïwan comme une province chinoise, et n’a pas exclu de recourir à la force pour ramener l’île dans son giron.

Taïwan a rapporté que l’armée chinoise a mené pendant deux jours d’importants exercices au large de sa côte sud-ouest. La Chine a qualifié ces exercices de « mesure nécessaire » pour protéger sa souveraineté.

Dans un bref communiqué, le ministère taïwanais de la Défense a indiqué que les deux avions chinois ont survolé la même zone et ont reçu par radio l’ordre de s’en aller.

Cette annonce survient alors que le sous-secrétaire américain aux affaires commerciales, Keith Krach, doit arriver à Taïwan. Cette visite la colère de la Chine, qui dénonce régulièrement le soutien de Washington à Taïwan.

Le mois dernier, lorsque le secrétaire américain à la Santé s’était rendu à Taipei – la visite officielle du plus haut représentant des Etats-Unis depuis quarante ans -, des avions de chasse chinois avaient brièvement franchi la ligne séparant les eaux de Chine continentale de celles de Taïwan.