Taïwan a regretté le 2 décembre la condamnation à des peines de prison des militants hongkongais Agnes Chow, Ivan Lam et Joshua Wong, faisant réagir Beijing qui a dénoncé une ingérence dans les affaires intérieures de Hong Kong.

Agnès Chow – Ivan Lam – Joshua Wong –

Taïwan, par la voix du ministère des Affaires continentales, a regretté le 2 décembre la condamnation de trois militants pro-démocratie hongkongais prononcée le même jour par un tribunal de Hong Kong. « Ce jugement sape la liberté, la stabilité et la prospérité dans la région administrative spéciale », a estimé le ministère dans un communiqué.

« La décision de condamner à des peines de prison Joshua Wong, Agnes Chow et Ivan Lam montre que le gouvernement hongkongais a échoué à protéger les droits politiques et la liberté d’expression de la population », a indiqué le ministère des Affaires continentales.

Joshua Wong, 24 ans, a été condamné à 13 mois et demi de détention tandis qu’Agnes Chow et Ivan Lam ont été condamnés respectivement à 10 et à sept mois de détention pour avoir manifesté devant le quartier général de la police de Hong Kong en 2019 et scandé des slogans contre la police.

La dirigeante Tsai Ing-wen a indiqué que Taïwan continuera à apporter son soutien aux Hongkongais et à lutter pour les valeurs démocratiques. «Taïwan a dû mener bien des batailles sur son chemin vers la démocratie. Nous n’avons pas cédé à la peur ni n’avons oublié la vision de Taïwan qui nous était chère. Les ténèbres finissent toujours par passer et l’aube par arriver», a-t-elle écrit dans un message posté sur les réseaux sociaux

Le 1er juillet dernier, le Bureau d’échanges et de services Taïwan-Hong Kong a ouvert ses portes à Taipei pour porter assistance aux Hongkongais. Placé sous l’égide du Conseil de coopération économique et culturelle Taïwan-Hong Kong, une organisation semi-officielle a été créée en 2010 pour gérer les contacts avec les autorités de Hong Kong. Le bureau vient en aide aux Hongkongais souhaitant étudier, investir, développer une entreprise, rechercher un emploi ou émigrer vers Taïwan, y compris ceux qui fuient Hongkong pour des raisons politiques.

De son côté, Zhu Fenglian, porte-parole du Bureau des affaires de Taïwan du Conseil des Affaires d’Etat, a fustigé le Parti démocrate progressiste (PDP) de Taïwan pour « avoir pointé du doigt de manière irresponsable les condamnations de Joshua Wong et de deux autres sécessionnistes ».

Zhu Fenglian a fait part de son ferme soutien au gouvernement de Hong Kong pour la sauvegarde de l’Etat de droit dans la région. « L’ingérence de l’autorité du PDP dans les affaires de Hong Kong a une fois de plus révélé sa motivation à créer le chaos à Hong Kong et à rechercher « l’indépendance de Taïwan », a indiqué cette dernière, notant que « cette démarche a mis à nu l’hypocrisie du PDP au nom de la soi-disant démocratie ».

« Nous avertissons une fois de plus l’autorité du PDP de cesser immédiatement de s’ingérer dans les affaires de Hong Kong », a indiqué Zhu Fenglian.