La dirigeante de la République de Chine, Tsai Ing-wen, a accueillit une délégation du Conseil commercial Etats-Unis – Taïwan, conduite par l’ambassadeur Paul Wolfowitz. A cette occasion, elle a de nouveau souhaité que Taïwan et les Etats-Unis trouvent un nouveau modèle de coopération.

Cette dernière tient à ce que les deux partis prennent en considération les « efforts respectifs de revitalisation économique, avec pour ambition de propulser les liens économiques et commerciaux bilatéraux vers de nouveaux sommets ».

Paul Wolfowitz, président du Conseil commercial Etats-Unis – Taiwan (CCET) depuis 2008, a indiqué, d’après le communiqué de la présidence taïwanaise, que cette visite était « un signe de l’importance que la communauté d’affaires américaine attache aux liens économiques et commerciaux entre Taïwan et les Etats-Unis ».

De son côté, Tsai Ing-wen a souligné que le CCET est « un partenaire fidèle de Taïwan qui, non seulement soutient depuis des années les liens économiques et commerciaux et la coopération bilatérale dans le domaine de la sécurité, mais s’est aussi attaché à expliquer à la société américaine l’importance de ces liens ».

La dirigeante avait fait part de sa volonté de développer des relations économiques avec les Etats-Unis, lors de la victoire de Donald Trump à l’élection présidentielle. Par la suite, elle avait appelé le président élu pour le féliciter de sa victoire. Un appel, ayant fait polémique, et aura été la pierre angulaire des tensions diplomatiques entre Beijing et la nouvelle équipe au pouvoir aux Etats-Unis.

Cette dernière s’est dite « confiante que dans cette période d’évolution constante », coopération économique et commerciale bilatérale se renforce et se stabilise, afin de créer « un socle pour la croissance économique dans les deux Etats ».

« Que cela soit par un accord bilatéral de libre-échange ou par une autre méthode d’intégration économique, nous créerons un meilleur environnement pour les investissements et le commerce », s’est-elle engagée.

D’autant plus que l’île est « dans une phase de transition critique« , avec un plan économique pour l’année en cours basé sur le développement de cinq secteurs industriels prioritaires, d’un nouveau paradigme agricole et de l’économie circulaire.

« Le gouvernement compte sur deux initiatives – l’accélération des mesures de restructuration de l’économie et l’augmentation générale des investissements dans les infrastructures – pour soutenir la croissance« , a précisé la dirigeante de Taïwan.