La Tunisie pourrait émettre un emprunt obligataire sur le marché financier chinois afin de financer des projets de développement économique, a annoncé la Banque centrale de Tunisie (BCT), dans un communiqué publié le 13 décembre.

« Le gouverneur de la BCT, Chedly Ayari et son homologue chinois, Zhou Xiachuan, ont examiné la possibilité d’émettre un emprunt obligataire sur le marché financier chinois, ce qui permettra de mobiliser des fonds pour le financement des projets de développement économique en Tunisie« , a précisé la BCT.

Les deux gouverneurs ont signé un accord de swap de devises (yuan/dinar tunisien) « dans le but de régler une partie des opérations commerciales et financières en monnaie nationale; ce qui permettra d’atténuer les risques de change pour les deux parties et d’intéresser davantage les importateurs chinois aux produits tunisiens« .

D’ailleurs, en novembre, le conseil d’administration de la Banque Centrale de Tunisie avait approuvé la décision du comité de la politique monétaire d’introduire le yuan chinois dans les réserves de devises du pays. Les autorités tunisiennes souhaitaient ainsi réduire le risque de changes, faire du yuan une devise de refuge et dynamiser l’exportation du « Made in Tunisia » vers la Chine.

« Un mémorandum d’entente et de coopération, favorisant une plus grande ouverture entre les secteurs bancaire et financier des deux pays a été signé ( en Chine, ndlr) à l’occasion par Chedly Ayari, Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie (BCT) et Zhou Xiachuan, Gouverneur de la Banque Centrale Chinoise », a annoncé la BCT dans un communiqué, après la visite du gouverneur de la BCT Chedly Ayari en Chine.