Selon des experts de l’université de Hong Kong, les résultats des tests du chien d’un patient atteint du nouveau coronavirus montrent que le canidé a un faible taux d’infection par le virus.

Après plusieurs consultations, les scientifiques sont parvenus à l’unanimité. Ils ont conclu que la contamination d’un chien au Covid-19 à Hong Kong était probablement un cas de transmission du virus de l’homme à l’animal, selon le site du gouvernement de Hong Kong.

Fin février, il a été communiqué que le chien d’un patient infecté par le nouveau type de coronavirus avait été placé en quarantaine à Hong Kong après qu’un test de Covid-19 a révélé des traces d’infection dans le corps de l’animal.

L’animal a été récupéré dans l’appartement de sa maîtresse, elle-même touchée par le virus, dans la soirée du 26 février. Il a été placé en quarantaine pour au moins 14 jours dans une animalerie de Hong Kong.

« Des échantillons oraux, nasaux et rectaux ont été prélevés (…), seuls ceux des cavités nasales et orales sont ‘faiblement positifs’ au virus COVID-19 », ont indiqué les autorités hongkongaises.

Le 28 février, Sophie Le Poder, professeure de virologie à l’École nationale vétérinaire d’Alfort, a expliqué au magazine L’Express, être « plutôt sceptique, ce serait vraiment très surprenant ».

Selon elle, il est plus plausible qu’il s’agisse d’une infection passive. Le chien ne serait pas infecté, mais aurait simplement ingéré ou reniflé des gouttelettes expectorées par la propriétaire (toux ou éternuements, ndlr).

La transmission de virus de l’homme au chien ou du chien à l’homme est extrêmement rare. D’ailleurs, « il peut y avoir des transmissions de parasites, mais à l’exception de la rage, nous n’avons jamais identifié de virus qui se transmette entre l’homme et le chien, c’est d’ailleurs pour cette raison que ce sont de si bons animaux de compagnie », a souligné Sophie Le Poder.

Or ce 4 mars, un porte-parole du département de l’Agriculture, de la Pêche et de la Protection de la nature a annoncé que les tests du chien au Covid-19 avaient été faibles après plusieurs prises, ce qui signifie un faible taux d’infection par le virus, a indiqué le site.

Le chien ne présente actuellement aucun symptôme de la maladie ayant un lien avec le Covid-19. L’animal est en quarantaine dans le port de Hong Kong, il retrouvera son maître que lorsque ses tests seront négatifs.

Le porte-parole a rappelé aux propriétaires d’animaux de compagnie la nécessité de se laver les mains après les avoir touchés, de ne pas les embrasser et de maintenir la maison propre.

Les personnes infectées doivent éviter tout contact avec les animaux. Il a souligné que, pour l’instant, il n’y avait pas de preuve que les animaux domestiques soient une source de contamination au nouveau type de coronavirus, ni qu’ils puissent être malades eux-mêmes.