Une diplomatie de grand pays aux caractéristiques chinoises

par | Fév 8, 2021 | Chine - Afrique, Coin des Idées, Selection de la rédaction, Yoro Diallo

Par Yoro Diallo – «Affronter les défis, servir le pays et ouvrir de nouveaux horizons», tel est le leitmotiv de la diplomatie de la Chine que l’observateur des relations internationales aura relevé dans la note diplomatique que Wang Yi, Conseiller d’État et ministre des Affaires étrangères de la République Populaire de Chine a publié le 16 janvier 2021.

Wang Yi, chef de la diplomatie chinoise

Dans un style magistral, limpide Wang Yi édifie sur les grandes actions menées par la diplomatie chinoise dans la situation difficile à laquelle ont fait face la Chine et le monde en 2020.  Ces actions ont été menées dans la vision du Secrétaire général Xi Jinping, une vision  profondément ancré dans la culture chinoise, fidèle à l’engagement initial et ouverte aux « souffles » du monde. Il présente les principales orientations de la diplomatie de grand pays aux caractéristiques chinoises pour l’année 2021. Wang Yi résume les grandes lignes des chantiers à bâtir pour réaliser l’objectif du deuxième centenaire et contribuer activement à la construction d’une communauté d’avenir partagé pour l’humanité.

En 2020 la Chine et le monde ont subis un coup dur dans tous les domaines du développement lié à la pandémie de COVID-19. La crise sanitaire a vu ressurgir la politique du plus fort, l’esprit de la guerre froide, l’unilatéralisme et le protectionnisme. Face à cette situation et à un environnement mondial complexe, le Parti Communiste Chinois et l’État ont mobilisé la nation chinoise, faisant de la Chine le premiers pays à endiguer le mal, à développer la coopération internationale contre le COVID-19, à relancer les activités économiques et à renouer avec la croissance. La mission historique d’éradiquer l’extrême pauvreté, de réaliser l’édification intégrale de la société de moyenne aisance (l’objectif du premier Centenaire) a été accomplie avant date échue.

En 2020, la diplomatie de grand pays aux caractéristiques chinoises a avancé de façon remarquable malgré les adversités. A la lumière de la pensée de Xi Jinping sur « le socialisme aux caractéristiques chinoises de la nouvelle ère », la diplomatie chinoise a relevé tous les défis. Elle s’est adaptée aux changements, a lutté contre le COVID-19 et a porté la vision de la communauté d’avenir partagé pour l’humanité. Elle a activement participé à la création  d’un environnement favorable au développement du pays et au renouveau de la nation chinoise. Elle a apporté une contribution remarquable à la paix et au développement dans le monde.

« La diplomatie chinoise a fait valoir le rôle de pilotage de l’engagement diplomatique de Xi Jinping et envoyé un message fort de solidarité au monde entier ».  Ce message s’inspire du fait que « les épreuves appellent les actions fermes » et « les êtres humains sont interdépendants et la solidarité et la coopération sont l’arme la plus puissante contre les épidémies ». Animé par cette vision et ce sens des responsabilités propres à la gouvernance Chinoise, Xi Jinping a engagé d’intenses activités diplomatiques. Il a eu 88 entretiens téléphoniques avec des dirigeants du monde, et participé à 23 événements diplomatiques importants. Lors de ces rencontres au sommet,  Xi Jinping a exprimé la vision de la construction d’une communauté de santé pour tous.

Faisant sienne la vérité historique selon laquelle : « l’homme de vertu ne manque jamais de soutien et l’amour ne connaît pas de frontières », la diplomatie chinoise a organisé plus de cent visioconférences entre experts de différents pays et mis en place un centre de connaissances en ligne sur la lutte contre le COVID-19 pour partager les expériences. Elle a soutenu le rôle leader de l’OMS, fourni des aides financières à cette organisation et au Plan de réponse humanitaire mondial de l’ONU. En pleine lutte contre le virus, la Chine a lancé à travers le monde la plus grande opération humanitaire de son histoire contemporaine. Elle a fourni des aides à plus de 150 pays et 10 organisations internationales. Elle a envoyé 36 groupes d’experts médicaux dans 34 pays.

Premier producteur de matériels médicaux, la Chine a fourni aux différents pays plus de 220 milliards de masques, 2,3 milliards de combinaisons de protection et un milliard de kits de dépistage. Elle a activement œuvré à promouvoir la coopération en matière de recherche et développement de médicaments et de vaccins et à favoriser une réponse collective et coordonnée à l’échelle internationale. La Chine a affirmé son souhait sincère de contribuer à la construction d’une communauté d’avenir partagé pour l’humanité. Wang Yi note que « les intérêts fondamentaux sont à garder à l’esprit à tout moment ». A cet égard la diplomatie chinoise a lutté contre les pratiques des occidentaux consistant à politiser l’épidémie. Avec calme et sérénité, elle a répondu à la calomnie et au dénigrement à l’encontre du système chinois et de la voie chinoise.

Nouvelle route de la soie

Au plan de la coopération économique, la Chine a approfondi la réforme et l’ouverture sur l’extérieur. La nouvelle Loi sur les investissements étrangers est entrée en vigueur. Le pays a décidé de créer une nouvelle dynamique de développement où la circulation domestique et la circulation internationale se renforcent mutuellement. La coopération dans le cadre de « l’Initiative  la Ceinture et la Route » a affiché une grande vitalité.  Les parties prenantes de « l’Initiative » ont convenus de construire ensemble une « Route de la Soie de la santé ». La troisième Exposition Internationale d’Importation de la Chine s’est tenue avec succès et a accueilli plus de 3 600 entreprises de plus de 150 pays et régions.

Forts de la maxime selon laquelle « la confiance mutuelle est primordiale dans les relations entre les grands pays », la Chine et la Russie se sont unies par une solidarité et une amitié indéfectible. Xi Jinping a eu cinq entretiens téléphoniques avec le Président Vladimir Poutine, renforçant le partenariat stratégique global Sino-russe pour une nouvelle ère. En cette année du 45e anniversaire de leurs relations diplomatiques, la Chine et l’Union européenne ont intensifié leur concertation et leur coopération et renforcé la confiance mutuelle. Les deux parties ont résolument défendu le multilatéralisme. Toutes ces actions ont contribué à enrichir le partenariat global stratégique Chine-UE. Les relations entre la Chine et les USA ont été confrontées aux défis les plus sérieux depuis l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays. La Chine a maintenu la stabilité tout en gérant les divergences de manière constructive.

Concernant la coopération régionale en Asie-Pacifique, la diplomatie Chinoise a démontré que « La coopération et la solidarité résistent à toute épreuve ».  Un consensus important a été dégagé sur la construction d’une communauté d’avenir partagé dans la région. Pour la première fois dans l’histoire, la Chine est devenue le premier partenaire de l’ASEAN et vice-versa. Dans le cadre du Forum sur la coopération Sino-africaine, le Sommet extraordinaire Chine-Afrique sur la solidarité contre le COVID-19 a prouvé une fois de plus l’excellence de ladite coopération. A l’Afrique et aux autres pays en développement la Chine a apporté du soutien médical et matériel. Elle a pris une part active à l’élaboration et à la mise en œuvre de l’initiative du G20 sur la suspension du service de la dette et organisé avec les Nations Unies la Visioconférence de haut niveau sur l’éradication de la pauvreté et la coopération Sud-Sud. La diplomatie chinoise a activement participé à la gouvernance mondiale et au rayonnement du multilatéralisme.

Xi jinping au Forum de Davos 2021

La culture chinoise enseigne qu’« il faut monter haut et voir loin pour ne pas se perdre dans les brouillards ». Xi Jinping a participé à des rencontres multilatérales de très hauts niveaux. Au cours desquelles, il a présenté de manière exhaustive la position de la Chine, celle de défendre le multilatéralisme, de poursuivre le principe dit « amples consultations, contribution conjointe et bénéfices partagés » et d’œuvrer à la construction d’une « communauté d’avenir partagé pour l’humanité », montrant la bonne direction à suivre dans la réforme du système de la gouvernance mondiale.

L’année 2021 marque le centenaire de la fondation du Parti Communiste Chinois, conférant à cette année une importance historique pour le grand renouveau de la nation chinoise ». 2021 est aussi l’année inaugurale du 14e Plan quinquennal. L’objectif du premier centenaire atteint, la Chine entame la nouvelle marche vers la réalisation de l’objectif du deuxième Centenaire en 2049. Il s’agit de la réalisation du rêve chinois du grand renouveau national.

Dans ce contexte « l’attachement à la direction du Parti Communiste Chinois et au système socialiste aux couleurs chinoises demeure le caractère essentiel de la diplomatie chinoise ». Cette diplomatie est résolument engagée à renforcer la direction centralisée et unifiée du PCC dans les affaires étrangères , à se mettre entièrement au service de l’action diplomatique du Président et afficher le style unique de la diplomatie de grand pays aux couleurs chinoises de la nouvelle ère. Elle œuvre à mieux présenter les expériences de gouvernance du PCC, le chemin extraordinaire parcouru par le peuple chinois depuis 1949, le chemin à accomplir vers le renouveau de la nation chinoise et l’engagement de la Chine en faveur du développement pacifique.

La diplomatie chinoise souhaite voir le monde se faire une idée claire de l’engagement initial, de la mission du Parti Communiste Chinois et du socialisme aux caractéristiques chinoises. Elle poursuivra activement les échanges amicaux avec tous les pays pour approfondir la compréhension mutuelle entre la Chine et le reste du monde, renforcera davantage la confiance réciproque entre le peuple chinois et les autres peuples du monde. Elle est entièrement au service des stratégies de développement de la Chine, une diplomatie de développement. Se basant sur l’analyse du stade actuel de développement de la Chine, la diplomatie chinoise se propose de promouvoir le nouveau concept de développement et favoriser une meilleure interconnexion des marchés et des ressources nationaux et internationaux.

Elle organisera une série de séances de présentation des provinces et des régions chinoises au sortir de la COVID-19 pour favoriser l’ouverture et le développement du pays et des collectivités locales, s’inscrivant ainsi dans le cadre de la diplomatie des peuples. Elle poursuivra  la construction d’un nouveau type de relations internationales. Elle approfondira la coordination stratégique globale avec la Russie pour bâtir un pilier Sino-russe pour la paix, la sécurité et la stabilité stratégique dans le monde. Avec l’Europe, elle travaillera à renforcer la confiance mutuelle, à élargir le consensus et étendre la coopération pragmatique en vue de porter les relations Sino-européennes à un niveau plus élevé. Elle œuvrera également pour que la partie américaine retourne à la raison dans sa politique à l’égard de la Chine.

Ministère des affaires étrangères à Beijing

La diplomatie chinoise travaillera à poursuivre les efforts visant à construire une communauté d’avenir partagé encore plus solide avec l’Afrique, les pays arabes, l’Amérique latine et les Caraïbes en vue de consolider la solidarité et l’amitié entre les pays en développement. Elle apportera sa contribution à la lutte contre la pauvreté, à l’allègement de la dette, à la réduction des catastrophes naturelles et au renforcement des capacités de développement autonome dans les pays en développement. Elle renforcera l’ouverture et la coopération et construira un nouveau système de l’économie ouverte plus performant. La diplomatie chinoise redoublera d’efforts pour promouvoir une coopération de qualité dans le cadre de « l’Initiative  la Ceinture et la Route » et accélérera la construction des Routes de la Soie numérique, verte et de la santé.

L’année 2021 marque le 50e anniversaire du rétablissement de la République populaire de Chine dans son siège légitime aux Nations Unies. Elle marque aussi le 20e anniversaire de l’adhésion de la Chine à l’Organisation Mondiale du Commerce. Fermement attachée au multilatéralisme, la Chine s’engage à poursuivre le principe d’ouverture, d’inclusion et à construire une communauté d’avenir partagé pour l’humanité.

Nous relevons avec Wang Yi, que « cent ans de travail persévérant ont confortés la Chine dans la conviction initiale ».  La réalisation du rêve chinois appelle à plus d’engagement de la diplomatie chinoise. Elle appelle à une union sacrée autour du Comité Central du Parti Communiste Chinois, au renforcement des « quatre consciences » et la « quadruple confiance en soi », à la concrétisation des « deux préservations ». Wang Yi invite la diplomatie chinoise à garder à l’esprit la conviction initiale et la mission ultime d’œuvrer pour le bonheur du peuple et le progrès de l’humanité, pour entamer une nouvelle marche de la diplomatie de grand pays aux couleurs chinoises et apporter une plus grande contribution au grand renouveau de la nation chinoise.

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :